De rouille et d'os

xxx
xxx
 
Réalisateur :
  Jacques AUDIARD
Acteurs :
  Marion Cotillard, Matthias Schoenaerts, Armand Verdure, ...
     
Genre :
  Drame
Durée :
  1 h 55
Date de sortie :
  14/05/2012
Titre original :
  De rouille et d'os
 
Note "critique" :
  3,50
 Classement 2012
  46 / 101

Résumé :
.O

xx
.O
Ali se retrouve avec, sur les bras, son fils Sam, 5 ans, qu'il connaît à peine et quitte son Nord pour trouver refuge chez sa sœur à Antibes. Devenu physionomiste pour une boite de nuit Ali, rencontre Stéphanie, dresseuse d'orques au marineland d'Antibes. Tout les oppose...
.O.

Xavier
@ @ (-)

.O.
07/06/2012
Le dernier Audiard, qui a fait l’ouverture du Festival de Cannes et à enthousiasmé les critiques au point de faire figure d’outsider crédible à la Palme d’or mais qui est reparti… bredouille ! Faute de gout de la part de Nanni Moreti ? après avoir vu le film, je ne pense pas ;-)

Je craignais que Marion Cotillard nous fasse une « performance » vide de sens et, finalement, j’ai été bien plus convaincu par son rôle que par celui de Matthias Schoenaerts, déjà vu en début d’année de manière plus intéressante dans « Bullhead ».

Qu’est-ce qui cloche dans cette histoire ? Les relations entre les deux personnages sont « spéciales » avec cette absence de sentiments dans la relation amoureuse mais pourquoi pas… quand on regarde « Bref » et autres séries, l’acronyme PQR (Plan Q Régulier) semble passé dans le langage courant et si chacun y trouve son compte… J’avais peur que Marion Cotillard me sorte par les yeux et, finalement, c’est l’inverse qui s’est produit : si son personnage évolue de manière assez attendue, elle m’a finalement paru parfaite dans ce rôle pas si facile à jouer. C’est finalement Matthias Schoenaerts, ou plus exactement le rôle qu’on lui fait jouer, qui m’a exaspéré. Pas dans son personnage, qui est comme il est mais dans ses relations avec son fils : tant qu’Audiard reste dans les relations Cotillard/ Schoenaerts, il arrive à toucher, à émouvoir mais dès que le fiston rentre dans l’équation, ça coince…

La fin du film est, à ce sujet, édifiante : si j’avais jusque-là été agréablement surpris par cette relation « space » entre une femme et un homme qui viennent de deux univers différents mais trouvent leur compte dans une relation pas vraiment classique, cette fin de film qui s’éloigne de toute réalité et revient dans le monde des bisounours m’a complètement sorti du film, créant un rejet de tout ce que j’avais vu avant. C’est bien simple, alors que pendant le long métrage, je ne remarquais que les points positifs, une fois sortie de la salle, il ne me revenait en tête que les points négatifs, tout ce qui ne donne pas envie de recommander un film qui joue des gros sabots…

Bref, dur dur d’être un minimum objectif : le film mérite d’être vu mais je comprends qu’il ait été absent du palmarès de Cannes 2012 car, en effet, il a bien trop de défauts pour être primé. Pour le reste, certains moments sont vraiment touchants et d’autre plus exaspérant… quelle partie vous parlera le plus ? À vous de voir mais je pense qu’il est difficile de ressortir « neutre » d’un tel genre de film malgré la note que je mets (mais qui serait plus basse si je restais sur mon impression « 5 minutes après être sortie de la salle »).
.O.


Première :
¤ ¤ ¤ ¤
 
Studio / Ciné Live :
# # # # #
.O.
(...) Marion Cotillard confirme qu'elle est l'une des plus grandes comédiennes françaises : son jeu dépouillé de tout effet, presque sans cri ni larme, est incroyablement poignant. Et Matthias Schoenaerts sera une révélation pour ceux qui n'ont pas vu Bullhead, à qui l'on envie le regard vierge qu'ils vont porter sur sa prestation nourrie d'une force physique presque surhumaine et d'une faiblesse intime si humaine. Grâce à eux et ce qui les entoure, Audiard fait rimer poésie et réalisme, larmes et fous rires, cris et silence. Porté par la maestria de sa mise en scène, De rouille et d'os redonne au mot émotion souvent galvaudé toutes ses lettres de noblesse. Jusqu'ici, les films d'Audiard impressionnaient. Pour la première fois, l'un d'eux nous touche. Profondément. Puissamment. Ineffaçable. 
.O.

Ajouter un commentaire

Votre note :

0
1
2-
2
2+
3
4
Nom :
E-mail :
Votre site web :
Titre :
Commentaire :
:)   :)
:(   :(
:grr:   :grr:
?!?   ?!?
Veuillez recopier ce code (4 lettres) :

Retour Accueil