Tunnel




 
Réalisateur :
  Kim SEONG-HUN
Acteurs :
  Ha Jung-Woo, Doona Bae, Dal-Su Oh, ...
     
Genre :
  Policier
Durée :
  2 h 06
Date de sortie :
  03/05/2017
Titre original :
  Teo-neol
   
Note "critique" :
  2,50
 Classement 2017
   

Résumé :
.O

xx
.O.
Pris au piège d'un tunnel éffondré, un homme attend désespérement que les secours viennent le sortir. L'opération de sauvetage s'éternise.
.O.

Xavier
@ @ (-)

.O.
08/05/2017
L'affiche du film m'intriguait, l'histoire m'intéressait et les critiques étaient souvent très positives.... il faut dire que le cinéma coréen arrive au compte-gouttes sur nos écrans donc j'étais curieux de voir ce que proposait ce film.

L'idée de départ est "classique" : un gars se retrouve coincé dans un tunnel (et plus précisément en dessous après un affaissement de terrain) et il n'a que deux petites bouteilles d'eau, un gâteau d'anniversaire et un téléphone chargé à bloc pour attendre sereinement le secours. La suite est traitée en deux parties assez inégales, entre la vie du bonhomme sous terre et celle des sauveteurs et de sa femme en surface.

Le film pointe du doigt le jeu politique (avec la ministre qui se déplace pour bien se montrer devant les caméras), le jeu médiatique avec les journalistes qui ne pensent qu'en terme de scoop quitte à ce que cela mette en péril la survie du bonhomme, les entreprises de construction qui font à moitié le boulot, les questionnements éthiques sur la poursuite des recherches ou sur le partage de ses vivres avec quelqu'un qui n'a aucune chance de s'en sortir (ou avec un animal), etc...

Les problématiques sont nombreuses mais elles sont peu développées ou sabordées par des choix scénaristiques qui donnent une seule réponse possible à la question posée (arrêter les recherches alors qu'on sait qu'il est vivant ? attendez, je vais essayer de me poser la question !). Ajoutez à cela un téléphone qui tient 15 jours sur sa simple batterie (et même pas en mode avion !), une batterie de véhicule qui fait encore mieux (mais pour ça il y avait le plein d'essence... si le moteur n'a pas été défoncé dans l'histoire et si les gaz d'échappement ne tuent pas à petit feu le bonhomme).

Le film se traîne pendant deux heures ce encourage à faire la liste des incohérences dans le comportement du bonhomme ou dans le scénario. Si les piques envoyées aux services coréens ont peut-être fait jaser dans le pays, pour quelqu'un d'extérieur cela fait sourire mais ne justifie pas de frétiller sur son siège en attendant la suite.

Bref, ce tunnel a de nombreuses lacunes mais je suis toujours bienveillant avec les films qui ont des idées et un scénario qui tente de s'éloigner du film en pilotage automatique. C’est le cas de ce "Tunnel" qui est un peu plus qu'un simple "film catastrophe" mais qui avait de quoi faire tellement mieux....
.O.


Première :
¤ ¤ ¤
 
Studio / Ciné Live :
# # #
.O.
Le prisme du film catastrophe permet de développer une satire mordante sur les médias et les politiques, critiquant l'avidité perverse et l'inefficacité crasse des uns comme des autres dans des scènes alternant humour et tension dramatique.
.O.

Ajouter un commentaire

Votre note :

0
1
2-
2
2+
3
4
Nom :
E-mail :
Votre site web :
Titre :
Commentaire :
:)   :)
:(   :(
:grr:   :grr:
?!?   ?!?
Veuillez recopier ce code (4 lettres) :

Retour Accueil