Les oubliés




 
Réalisateur :
  Martin ZANDVLIET
Acteurs :
  Roland Møller, Mikkel Boe Folsgaard, Joel Basman, ...
     
Genre :
  Guerre
Durée :
  1 h 41
Date de sortie :
  01/03/2017
Titre original :
  Under sandet
   
Note "critique" :
  3,33
 Classement 2017
   

Résumé :
.O

xx
.O.
1945. Danemark. Fin de la Seconde Guerre Mondiale. Plusieurs soldats allemands, à peine sortis de l’adolescence, sont faits prisonniers par l’armée danoise et envoyés en première ligne pour désamorcer les mines enfouies le long de la côte. Pour eux, la guerre est loin d’être terminée. Inspiré de faits réels, Les Oubliés raconte cet épisode tragique de l’Histoire.
.O.

Xavier
@ @ @

.O.
07/03/2017
La bande-annonce avait attiré mon attention et je n'ai pas regretté mon choix ! Je ne connaissais pas cet épisode de la fin de la Seconde Guerre mondiale et je me suis retrouvé embarqué au côté de ces soldats pour une centaine de minutes assez éprouvantes.

Le début du film est assez classique : un instructeur qui déteste les Allemands, un groupe de jeunes Allemands qui est réquisitionné pour déminer les plages danoises... c'est parti pour le classique "ils se détestaient mais vont apprendre à cohabiter voir même à s'apprécier".

De ce côté, peu de surprise mais il n'y a pas de héros dans ce film, pas d'acteur ultra connu qui doit assurer la promo donc chaque mine donne l'impression de pouvoir sauter et la tension que cela induit est assez terrible. Dès le départ, alors que les gamins apprennent à rendre inactive une mine antichar, le défilé paraît interminable et je me suis retrouvé dans un rôle bizarre : quand on va voir ce genre de film il paraît évident qu'il va y avoir des morts violentes mais si cela ne me fait aucun effet dans un "Rambo" ou un" Alien", il y a cette fois le coté "réaliste" qui joue à plein régime en même temps que la certitude que cela s'est déroulé comme cela - ou pas loin - fait frissonner.

Évidemment ce n'est qu'un film mais il n'y a pas de grands efforts d'imagination à faire pour imaginer la réalité. Qui suis-je pour venir voir un film ou périodiquement des gamins vont se faire exploser la tête, arracher des membres, etc... ? Pourquoi cette question ne me vient pas à l'esprit quand je regarde l'un des épisodes de la série "Saw" alors qu'elle me met si mal à l'aise devant un film comme "les oubliés" ou "Live" il y a quelques années ? Ce serait à analyser mais je suppose que suivant les situations nous n'avons pas le même ressenti et que lorsqu'il s'agit de films comme les derniers nommés, il y a une sensation de voyeurisme qui exacerbe ce sentiment...

L'histoire se déroule de manière attendue mais les longues séquences de déminage laissent libre cours aux questionnements intérieurs. Le film semble montrer qu'il est honteux de balancer des gamins (qui ont quand même combattu...) dans ce genre de mission. Il aurait été intéressant de réfléchir à la différence de ressenti si des grands-pères avaient été envoyés en mode déminage intensif. Il aurait été intéressant de savoir s’il y avait à l'époque des moyens de déminer plus lents mais plus sécurisés et si, finalement, par cette opération les Danois sous couvert d'opération de bien public (car il fallait bien déminer) n'opéraient pas une basse vengeance qui s'apparentait à une peine de mort déguisée (la manière de faire pouvant s'apparenter à de la torture).

D'un autre côté, il est facile de juger avec les yeux d'un homme né 35 ans après la fin de la guerre : le personnage de la femme habitant la maison dans les dunes montre ce sentiment d'horreur laissé par les soldats allemands à tous les habitants des pays annexés. N'est-ce pas un bon moyen d'expier ses erreurs que de se racheter sur le terrain ?

La fin du film est prévisible et attendu et, si je voulais faire mon petit matheux de base, je dirais que les chiffres annoncés en fin de film montrent que l'escadron que nous avons suivi a eu un pourcentage de survie bien inférieur aux 50% annoncé dans le récit de fin... mais ce serait rabaissé le film à un niveau qu'il ne mérite pas car j'aime les longs-métrages qui font réfléchir aux questions qu'ils abordent et si ces "oubliés" ne sont pas parfait, ils m'auront durablement marqué et il faudrait que l'année 2017 soit vraiment exceptionnelle pour qu'il ne figure pas dans mon top10 final !


.O.


Première :
¤ ¤ ¤
 
Studio / Ciné Live :
# # # #
.O.
Le film, qui parle de survie, de rédemption, d'humanité retrouvée, ménage des scènes de déminage sous très haute tension. De celles que l'on n'est pas près d'oublier.
.O.

Ajouter un commentaire

Votre note :

0
1
2-
2
2+
3
4
Nom :
E-mail :
Votre site web :
Titre :
Commentaire :
:)   :)
:(   :(
:grr:   :grr:
?!?   ?!?
Veuillez recopier ce code (4 lettres) :

Retour Accueil