Le Dernier Vice-Roi des Indes




 
Réalisateur :
  Gurinder CHADHA
Acteurs :
  Hugh Bonneville, Gillian Anderson, Manish Dayal, ...
     
Genre :
  Historique
Durée :
  1 h 47
Date de sortie :
  05/07/2017
Titre original :
  Viceroy's House
   
Note "critique" :
  2,25
 Classement 2017
   

Résumé :
.O

xx
.O.
Mars 1947. Après 300 ans de domination anglaise, le Palais du Vice-Roi à Delhi ouvre ses portes une dernière fois pour accueillir en grande pompe Lord Mountbatten et sa famille.
Petit-fils de la reine d'Angleterre et nommé dernier Vice-Roi des Indes, "Dickie" Mountbatten devra préparer le pays à l'indépendance. Mais la tâche s'avérera bien plus ardue que prévu. Après d'âpres négociations avec Nehru, Gandhi et Jinnah, perturbées par de violents conflits religieux, il n'aura d'autre choix que d’entériner la partition des Indes et la création d'un nouvel état, le Pakistan.
.O.

Xavier
@ @ (+)

.O.
31/07/2017
Voilà pourquoi j'aime aller au cinéma : le film m'a appris des choses et donné envie de mieux connaître la situation qu'il évoque. L'indépendance de l'Inde, qui n'avait que 400 000 000 d'habitants à l'époque, et qui allait se faire "découper" en deux pays avec la naissance du Pakistan (oriental et occidental ce qui paraît une hérésie sur le papier mais quand on voit comment se fait la cohabitation entre israélien et palestinien, on se dit qu'il y a encore bien pire aujourd'hui).

Le film montre les "négociations" entre le vice-roi des Indes, nouvellement nommé, et les principaux personnages politiques locaux : le Mahatma Gandhi, Rajendra Prasad et Nehru. Trois personnages aux fortes aspirations, des religions qui n'arrivent pas à s'entendre (bien aidées en cela par les Britanniques qui, pendant 300 ans, ont divisé pour mieux régner) et la question de la cohabitation impossible qui en découle.

On sent que le personnage qui donne son nom au film, le vice Roi des Indes Mountbatten, a tout l'amour des scénaristes. Lui et sa famille sont montrés comme des personnes humbles et exceptionnelles, au sens premier du terme, ce qui manque sûrement de nuances. A l'inverse, le point de vue des 3 représentants sont très rapidement expédiés et leurs divergences pas toujours bien expliquées (notamment entre Nehru et Gandhi).

Le jeu politique international derrière la création de ce nouvel état est par contre ultra intéressant. Il demanderait une meilleure connaissance géopolitique que la mienne mais, en quelques phrases ont sent que la décolonisation n'aura pas été qu'une affaire de "humaniste" et que le Pakistan n'est pas né sous les meilleurs hospices.

Du coup, si un collègue d'histoire à un titre de livre intéressant concernant cette période historique de l'Inde, je suis preneur car le film m'a vraiment intéressé et intrigué sur de nombreux points. J'aurais préféré que la petite histoire d'amour entre un hindoue et une musulmane soit laissée de coté au profit d'une réflexion sur cet état "laïc musulman" qui est évoqué dans le film, que la manière dont le pays a été rendu à ses habitants sans qu'une guerre soit nécessaire soit plus approfondie et que l'on comprenne d'où venait l'impossible entente entre les différentes religions alors qu'aucune d'elle ne semble extrémiste dans ses attentes dans le film, ...

Bref, ce film a des défauts et les connaisseurs trouveront sûrement qu'il est "bien fait pour parler du sujet à des lycéens qui réviserait le bac" mais j'aime bien ces longs métrages qui permettent d'apprendre des choses, qui attisent ma curiosité pour un sujet et qui me donnent envie d'en parler avec mes proches pour savoir ce qu'ils connaissent du sujet et débattre des thèmes évoqués. En ce sens, le dernier vice-roi des Indes réussit parfaitement sa mission et permet de finir ce mois de juillet sans être déprimé par la faible qualité des longs-métrages vus pour démarrer les vacances !
.O.


Première :
¤ ???
 
Studio / Ciné Live :
# #
.O.
Une mini-série aurait été plus appropriée.
.O.

Ajouter un commentaire

Votre note :

0
1
2-
2
2+
3
4
Nom :
E-mail :
Votre site web :
Titre :
Commentaire :
:)   :)
:(   :(
:grr:   :grr:
?!?   ?!?
Veuillez recopier ce code (4 lettres) :

Retour Accueil