Django




 
Réalisateur :
  Etienne Comar
Acteurs :
  Reda Kateb, Cécile de France, Beata Palya, ...
     
Genre :
  Biographie
Durée :
  1 h 55
Date de sortie :
  26/04/2017
Titre original :
  Django
   
Note "critique" :
   1,83
 Classement 2017
   

Résumé :
.O

xx
.O.
En 1943, un grand guitariste de swing ne veut pas être le jouet de la propagande nazie, alors que les siens sont persécutés.
.O.

Xavier
@ @ (-)

.O.
01/05/2017
Deux avis pour le prix d'un : ma chérie, musicienne chevronnée et férue de jazz manouche a beaucoup aimé. Moi, nul en musique et qui n'y connais rien je me suis un peu ennuyé. Je partais pourtant avec un a priori favorable, le casting étant composé deux acteurs que j'apprécie énormément (Cécile de France et Reda Kateb) et l'histoire devant me permettre de découvrir un artiste que je connais de nom mais dont je serais incapable de fredonner l'un des airs (note de la rédaction : "d'un coté, c'est du jazz manouche, ça ne se fredonne pas" !).

Le scénario m'a paru hésiter entre deux voies qui ont du mal à se marier : tout d'abord, montrer Django dans ses oeuvres, ce qui nécessite beaucoup d'inventivité pour filmer Reda Kateb qui ne peut pas assurer comme l'original. Ensuite, réfléchir à la place d'un artiste lors d'une guerre à laquelle il ne veut pas prendre parti. Les deux idées étaient intéressantes mais les personnages secondaires sont mal développés (pas de bol pour Cécile de France) et les enjeux mal mis en avant (peut-on s'exonérer de la guerre ? les artistes doivent-ils bénéficier d'une immunité ou doivent-ils être traités comme n'importe quel citoyen lambda).

Bref, le film m'a paru bien longuet et je ne dois pas être méga réceptif à ce genre de musique car je n'ai jamais eu envie de me lever et danser alors que les acteurs ne se privaient pas à l'écran. Je plaide coupable - j'aurais du savoir que le film me parlerait peu - et je crois qu'écouter un peu de musique juste avant vous permettra de voir vos chances d'être réceptif au film.
.O.


Première :
¤
 
Studio / Ciné Live :
# # #
.O.
Django est avant tout une évocato inédite de la scène jazz dans le Paris de l'Occupation et une ode à la virtuosité de Reinhardt, dont les performances sont les points d'appui du film.
.O.

Ajouter un commentaire

Votre note :

0
1
2-
2
2+
3
4
Nom :
E-mail :
Votre site web :
Titre :
Commentaire :
:)   :)
:(   :(
:grr:   :grr:
?!?   ?!?
Veuillez recopier ce code (4 lettres) :

Retour Accueil