Corporate




 
Réalisateur :
  Nicolas SIHOL
Acteurs :
  Céline Sallette, Lambert Wilson, Stéphane De Groodt , ...
     
Genre :
  Thriller
Durée :
  1 h 35
Date de sortie :
  05/04/2017
Titre original :
  Corporate
   
Note "critique" :
  2,16
 Classement 2017
   

Résumé :
.O

xx
.O.
Une responsable des ressources humaines est accusée d'avoir provoqué le suicide d'un cadre de l'entreprise où elle travaille. Elle tente de sauver sa peau.
.O.

Xavier
@ @ (-)

.O.
12/04/2017
La méthode Groenholm version française ? Cette fois ce n'est pas le recrutement qui est au cœur du film mais la gestion des ressources humaines. Voir Lambert Wilson à l’affiche me rassurait et j’étais curieux de voir ce qu’un film français était capable de tirer sur un sujet qui fait régulièrement la une des faits divers des JT sans que cela fasse bouger les choses.

L’histoire ? Une DRH aux dents longues a des états d’âme après le suicide d’une des personnes qu’elle était censé pousser à la démission… Un point de départ devant permettre de réfléchir aux méthodes de management « moderne » où le côté Ressource a définitivement pris le pas sur le côté Humain ? On pourrait le penser mais le personnage principal est fade et devient très vite ennuyant.

Que ce soit ses relations sociales ou professionnelles, tout est laissé dans un flou et il est difficile de voir en Céline Salette l’ambitieuse qui est partie vivre à Londres pour lancer sa carrière ou la groupie de Lambert Wilson. Sa vie de famille est évoquée à travers un mari plante verte, sa vie professionnelle à travers des relations avec ses collègues à peine fouillées et, finalement, il n’y a que sa relation avec l’inspectrice du travail qui évolue.

Quelles sont les règles du jeu, pourquoi la DRH est-elle aussi peu maîtresse du jeu que les personnes qu’elle est censé manager ? Il y a quelques pistes données dans le film mais elles ne sont jamais exploitées. Quels sont les risques quand on choisit la vertu à la place du vice pour réussir ? il y aurait eu un parallèle intéressant à faire avec les divers lanceurs d’alerte qui sont, d’un côté, salué mais de l’autre emprisonné avec l’aide de loi qui se fait de plus en plus coercitive sur le sujet.

Le film aurait mérité un scénario bien plus structuré, des joutes verbales d’un niveau plus élevé et il n’avait pas besoin de jouer sur des pseudo suspens mal mis en scène (la récupération d’une clef USB... )  ou sur une scène finale que l’on voit venir gros comme un camion.

Bref, ce « Corporate » n’est pas au niveau et c’est bien dommage.
.O.


Première :
¤ ¤
 
Studio / Ciné Live :
# # #
.O.
Impossible de sortir indemne de ce film, tant Silhol parvient à créer une atmosphère étouffante renforcée par la composition saisissante de Céline Sallette en dame de fer aux pieds d'argile. Mais contraint à des raccourcis pour faire tenir en 1h35 une situation d'une telle complexité, son scénario convainc moins.
.O.

Ajouter un commentaire

Votre note :

0
1
2-
2
2+
3
4
Nom :
E-mail :
Votre site web :
Titre :
Commentaire :
:)   :)
:(   :(
:grr:   :grr:
?!?   ?!?
Veuillez recopier ce code (4 lettres) :

Retour Accueil