C'est beau la vie, quand on y pense




 
Réalisateur :
  Gérard JUGNOT
Acteurs :
  Gérard Jugnot, François Deblock, Isabelle Mergault, ...
     
Genre :
  Comédie dramatique
Durée :
  1 h 35
Date de sortie :
  12/04/2017
Titre original :
  C'est beau la vie, quand on y pense
   
Note "critique" :
  1,00
 Classement 2017
   

Résumé :
.O

xx
.O.
Un breton fait la connaissance du jeune homme dont le coeur est celui de son fils décédé. Les deux hommes vont tenter de s'apprivoiser.
.O.

Xavier
@

.O.
12/04/2017
Je devais voir "À voix haute" mais la séance était complète, je voulais me rabattre sur "Ghost in the Shell" mais la séance était complète (pfew.... les samedis soir aux Halles c'est galère quand un film est dans l'une des petites salles). Devant retrouver ma copine à la gare 2h30 plus tard et n'ayant pas envie de faire 1h15 de transport pour rien, j'ai jeté mon dévolu sur cette comédie de Gérard Jugnot, sans savoir de quoi il en retournait.

Visiblement, il pourra me remercier car 50 spectateurs dans une salle de 450 places, alors que le film fait son premier samedi soir à l'affiche, ça sonne creux. Les résultats au box-office deux semaines après sa sortie confirment cela et sont catastrophiques avec à peine 150 000 entrées au compteur.

Comment cela peut-il s'expliquer ? La fameuse mayonnaise qui prend (ou pas) quand on empile les clichés pour faire une petite comédie.

Si vous avez l 'occasion de voir la bande-annonce, n'hésitez pas : elle est fidèle au film qui joue à fond la carte du régionalisme (la Bretagne et ses 40 mots pour exprimer l'intensité de la pluie) et des bons sentiments. Jugnot incarne un père égoïste qui n'a pensé qu'à vivre sa passion ce qui l'a fait passé à coté de son fils. En face, le gamin a perdu ses parents, vivait avec sa grand-mère, était le blaireau du quartier mais ne vous trompez pas, il a un bon fond (ouf !).

La mécanique du scénario est précise et je n'ai pas eu de mal à imaginer les scénaristes autour de l'ordi en train de commenter leurs trouvailles en s'autocongratulant ! Ah oui, ajoutons une petite histoire d'amour pour les deux personnages principaux, ajoutons un méchant patron balourd au possible, posons quelques petits dialogues qui iront parfaitement dans la bande-annonce, etc..

Le résultat ? Un film qui remplit parfaitement le cahier des charges mais qui ne suscite aucune émotion. Tout est  cadré du début à la fin, rien ne dépasse et les enjeux du film m'ont indifféré au plus haut point. Est-ce que le film méritait de se prendre de plein fouet cet échec au box-office ? A priori, non... mais quand une dizaine de films sortent chaque semaine, pour se démarquer de la foule le nom de "Jugnot" ne suffit plus aujourd'hui et le film n'aura pas mis longtemps avant d'être mis sur la touche. Aie.



.O.


Première :
¤ ???
 
Studio / Ciné Live :
# ???
.O.
non critiqué
.O.

Ajouter un commentaire

Votre note :

0
1
2-
2
2+
3
4
Nom :
E-mail :
Votre site web :
Titre :
Commentaire :
:)   :)
:(   :(
:grr:   :grr:
?!?   ?!?
Veuillez recopier ce code (4 lettres) :

Retour Accueil