1:54




 
Réalisateur :
  Yan ENGLAND
Acteurs :
  Antoine-Olivier Pilon, David Boutin, Guillaume Gauthier, Patrice Godin, ...
     
Genre :
  Drame
Durée :
  1 h 46
Date de sortie :
  15/03/2017
Titre original :
  1:54
   
Note "critique" :
   2,33
 Classement 2017
   

Résumé :
.O

xx
.O.
Un lycéen de 16 ans, timide et solitaire, tente de battre son harceleur en course à pied et ainsi l'empêcher d'accéder à une compétition nationale.
.O.

Xavier
@

.O.
18/03/2017
Avoir un beau-frère qui pratique l'athlétisme à un bon niveau et vise les championnats de France a sûrement participé à mon intérêt pour le film. Il faut dire que ce n'est pas tous les jours que l'on voit un film sur ce thème et la provenance de ce dernier (Canada) associé à la présence dans le premier rôle d' Antoine-Olivier Pilon (dont je n'avais pas retenu le nom mais la trombine, son personnage dans "Mommy" étant assez marquant) m'ont donné envie de voir ce film.

Le résultat est assez décevant : je n'avais pas percuté que le film se plaçait essentiellement sur le terrain du harcèlement scolaire et le film sort tous les clichés pour que l'histoire avance en terrain balisé. Le gamin a perdu sa mère jeune, il se cherche au niveau de sa sexualité, c'est un ancien sportif de haut niveau... Mettez tous les ingrédients dans le shaker, ajoutez bien évidemment des adultes idiots et bornés (surtout du côté des professeurs qui ne voient absolument rien) et vous obtiendrez un film assez indigeste.

Le problème du harcèlement à l'école (ou ailleurs) est pourtant un thème qui m'intéresse : j'avais trouvé excellent le film "Ben X" il y a quelques années sur le sujet et je n'ai pas trouvé la bonne attitude à avoir lorsqu'un gamin vient dire qu'il est embêté par des "camarades". On ne peut pas être tout le temps présent et ce que l'on peut faire dans la classe ne fonctionnera pas dans les couloirs, la cour de récréation, les vestiaires... comment aider un enfant à faire sa place dans ces conditions alors que le recours le plus évident est celui à la violence, contre lui-même ou contre les autres ?

Comment faire évoluer cette terrible dynamique alors que la sensation qu'on va droit dans le mur s'impose ? Le film devrait faire ressentir cela mais il se concentre sur une rivalité sportive qui aurait pu servir de très bon dérivatif s'il avait été crédible ! L'entraînement fait gagner des secondes complètes en quelques semaines (!) et les clichés sont tous enfilés comme des perles (je vais au lycée en courant, je m'entraîne seul la nuit, etc...). Une réflexion sur les amis du harceleur en chef ? Sur leur position dans la hiérarchie de l'école ? Nada... une réflexion sur la fille qui est sympa mais n'est pas là quand ça part en cacahuète ? non... à la place on nous sort la classique histoire d'amour refoulée et une fin grillée à 12km avec le héros qui a obligatoirement un bon fond.

Grumpf ! ce film avait toutes les cartes en main pour traiter de belle manière un thème qui n'est pas évident. Il prend soin de toutes les saboter et c'est vraiment le sentiment de déception qui prédomine au moment de taper cette critique. Quel gâchis !
.O.


Première :
¤ ¤
 
Studio / Ciné Live :
# # # #
.O.
Un drame subtil (...)
.O.

Ajouter un commentaire

Votre note :

0
1
2-
2
2+
3
4
Nom :
E-mail :
Votre site web :
Titre :
Commentaire :
:)   :)
:(   :(
:grr:   :grr:
?!?   ?!?
Veuillez recopier ce code (4 lettres) :

Retour Accueil