Nahid




 
Réalisateur :
  Ida PANAHANDEH
Acteurs :
  Sareh Bayat, Pejman Bazeghi, Navid Mohammadzadeh, ...
     
Genre :
  Drame
Durée :
  1 h 45
Date de sortie :
  24/02/2016
Titre original :
  Nahid
   
Note "critique" :
  2,66
 Classement 2016
   

Résumé :
.O

xx
.O.
Depuis qu'elle a divorcé, Nahid, une jeune Iranienne, vit seule avec son fils de 10 ans. Selon la loi, son ex-mari aurait dû avoir la garde de l'enfant. Il a accepté de lui laisser leur fils à la condition qu'elle ne se remarie pas. Mais Nahid fait la connaissance de Masoud, dont elle tombe amoureuse.
.O.

Xavier
@

.O.
01/03/2016
Un film iranien ? En général quand ils arrivent sur nos écrans, c'est souvent du bon (dernièrement "Taxi Téhéran" de Jafar Panahi ou, encore mieux, "Une séparation" qui est tout en haut de mon classement des films de l'année 2011). Il y a toujours une exception à la règle ? Voilà "Nahid" !

Je ne suis pas objectif et l'assume : le personnage principal m'a tellement exaspéré que j'ai rejeté le film en bloc. En fait, j'ai presque eu l'impression de retrouver certains de mes élèves de 3ème qui se plaignent constamment de leurs notes, qui jouent la victime à fond mais qui, à chaque fois qu'on leur tend la main, prennent bien soin de retirer la leur !

Dénoncer la condition féminine en Iran à travers le combat de cette femme aurait du sens et c'est sûrement ce qu'a voulu la réalisatrice mais je n'ai ressenti que trop peu d'empathie pour cette femme qui semble cumuler tous les problèmes du monde... et ne pas faire grand-chose pour en sortir.

La bande-annonce donne déjà les clefs de la première demi-heure du film où l'on devrait se demander ce qui empêche cette femme d’épouser cet homme qui l'aime (et qu'elle aime !). Voilà un travail bien fait pour saborder un film mais ce n’est pas grave, essayons de passer outre... la plage avec les vagues qui viennent s'échouer inlassablement au pied des personnages qui admirent souvent cette force tranquille, l'immeuble qui est comme détaché de la ville pour bien faire ressentir la solitude de cette femme, le mari toxico joueur et le fils qui file un mauvais coton... Je veux bien ne pas avoir l'instinct ma(pa)ternel mais sincèrement il y a des moments ou j'avais du mal à comprendre le combat de cette femme.

On oubliera également les caméras de surveillance devant lesquelles les deux acteurs principaux passent leur temps alors qu'elle dit sans arrêt qu'il faut qu'ils se cachent... est-ce pour faire un clin d'œil à la téléréalité ou est-ce simplement n'importe quoi ? Non, franchement, je ne vois pas grand-chose à sauver dans ce film qui ne m'aura pas du tout convaincu :-s
.O.

Première :
¤ ¤ ¤
 
Studio / Ciné Live :
# # # #
.O.
Encore une pépite venue d'Iran. (...) Un superbe film aussi politique que romanesque, servi par une écriture précise et jamais manichéenne des différents personnages.
.O.

Ajouter un commentaire

Votre note :

0
1
2-
2
2+
3
4
Nom :
E-mail :
Votre site web :
Titre :
Commentaire :
:)   :)
:(   :(
:grr:   :grr:
?!?   ?!?
Veuillez recopier ce code (4 lettres) :

Retour Accueil