Les délices de Tokyo




 
Réalisateur :
  Naomi KAWASE
Acteurs :
  Kirin Kiki, Masatoshi Nagase, Kyara Uchida, ...
     
Genre :
  Drame
Durée :
  1 h 55
Date de sortie :
  27/01/2016
Titre original :
  An
   
Note "critique" :
  2,66
 Classement 2016
   

Résumé :
.O

xx
.O.
Installé dans une petite cahute, Sentero vend des dorayakis, des pâtisseries japonaises. Un jour, Tokue, une dame de 76 ans, propose à Sentero ses services de cuisinières. D'abord réticent, l'homme finit par accepter. Bien lui en prend, la recette de la vieille dame connait très rapidement un vif succès...
.O.

Xavier
@ @

.O.
10/02/2016
Quand j'ai vu le nom de la réalisatrice, Naomi Kawase, au générique du film j'ai eu un petit instant de doute : ahhh, voilà le film dont j'avais déjà entendu des échos très contrastés sur le forum ? Il faut dire qu'ayant un peu moins de temps à consacrer au cinéma ces derniers mois, j'étais en mode "rattrapage ciné" et je n'avais pas fait attention à tous les détails (et m'étais laissé embarqué par la référence à Tokyo :-p).

Le début du film m'a fait très peur, le degré de sucre étant bien trop élevé dans ce "feel good movie" qui ne se cachait pas dans ses intentions et manquait cruellement de subtilité. Ajoutez à cela les nombreux plans sur des trains en marche et/ou sur les passages à niveau traversés par les piétons et vous comprendrez mes réticences.

L'histoire principale s'avère finalement une histoire très secondaire et la seconde partie du film lui donne enfin de la consistance. Par petites touches le scénario gagne en profondeur jusqu'à devenir un peu "trop" lourd à force de charger la barque. Il n'empêche, les saisons ont défilé et cette histoire de rencontre improbable reste dans la tête une fois ressortie de la salle... Ce n'est pas le sort de la cahute où tous se sont rencontrés, ce n'est pas le métier des uns et des autres mais la reconstruction invisible des fondations quand tout semble pourtant écroulé.

Une phrase qui peut paraître sentencieuse et qui pourtant résonne parfaitement dans ce film : "Même sans réussir dans la vie nous pouvons trouver un sens à notre existence"... Phrase étonnante parce qu'il me semble bien plus difficile de trouver un sens à sa vie que de réussir ou non, mais il existe souvent des moments où l'on peut s'interroger à sa présence sur Terre (vaste question de fin de semaine fatiguante lorsque cette impression de pédaler dans le vide prédomine).

Est-ce que ce film interrogerait sur la notion de perpétuité ? Que peut-on attendre d'une vie de servitude (économique, morale ou physique) ? Je pense que oui, par certains aspects et il fait ressentir par contraste le champ des possibles quand rien de tout cela ne nous a encore touché.

Bref, le film ne m'a pas conquis mais petit à petit il m'a embarqué sur un chemin inattendu et, sans que ce soit un film marquant, il m'aura fait réfléchir bien plus que de nombreux longs métrages. C'est quelque chose que j'apprécie et je remercie ceux qui en ont parlé sur le forum (même si j'avoue à ma plus grande honte que je ne sais même plus si c'était en positif ou en négatif !).
.O.


Première :
¤ ¤
 
Studio / Ciné Live :
# # # #
.O.
Un joli mélo dans lequel une vieille dame sauve du désespoir un jeune pâtissier.
.O.

Ajouter un commentaire

Votre note :

0
1
2-
2
2+
3
4
Nom :
E-mail :
Votre site web :
Titre :
Commentaire :
:)   :)
:(   :(
:grr:   :grr:
?!?   ?!?
Veuillez recopier ce code (4 lettres) :

Retour Accueil