L'outsider




 
Réalisateur :
  Christophe BARRATIER
Acteurs :
  Arthur Dupont, François-Xavier Demaison, Sabrina Ouazani, ...
     
Genre :
  Drame
Durée :
  1 h 55
Date de sortie :
  22/06/2016
Titre original :
  L'outsider
   
Note "critique" :
  3,16
 Classement 2016
  16 / 106

Résumé :
.O

xx
.O.
Après un DESS en finance, Jérôme Kerviel est engagé à la Société générale, au sein de la division banque d'investissement et de financement à la Défense. Il y suit les préceptes de Keller, son supérieur, qui lui donne des conseils pour réaliser un maximum de profits. Très vite, Kerviel prend du galon...
.O.

Xavier
@ @ (+)

.O.
01/08/2016
Christophe Barratier aime les belles histoires : "Les choristes", "Faubourg 36", "la Nouvelle guerre des boutons", ... si le premier m'avait, contre toute attente, embarqué complètement, les deux suivants m'avaient laissé l'impression de voir du beau travail mais sans véritables émotions.

J'ai mis du temps à voir le film mais ma cousine, qui bosse dans la banque, m'avait donné des échos positifs de la part de ses collègues qui n'avaient pas trouvé le résultat trop caricatural. Evidemment, compressé en deux petites heures, le rythme est surement plus frénétique que dans la vie réelle mais le film prend son temps pour nous montrer ce "Loup du Palais Brongniart" version française.

Peut-on faire un film objectif sur une affaire qui est encore en jugement (Jerome Kerviel vient de perdre son troisième procès contre la Société Générale au début de l'année) ? si son nom est donné, si la Société Générale est utilisée, le film s'intéresse davantage à l'homme qu'à l'affaire en reprenant la trajectoire de ce trader que tout le monde connait. Il développe ce personnage suivant un parcours classique "ascension / chute" qui montre l'addiction que peut provoquer le monde de la bourse, au même titre que d'autres drogues.

Le film est plutôt bon, dans le sens où l'on sent la griserie ressentie par Jerôme Kerviel : on aurait presque envie de jouer avec lui... mais une fois ressorti de la salle, lorsqu'on repense à ce que l'on vient de voir, on se dit que la version est trop bien écrite, que Kerviel profite d'une mansuétude étonnante de la part des scénaristes et qu'il est étonnant de donner si peu de crédit à la thèse de la Société Générale qui dit (et a convaincu par trois fois la justice de les suivre) qu'elle a été bernée par un trader qui avait trop bien joué le jeu.

La Société Générale était-elle au courant ? cela semble fou de penser que quelqu'un peut jouer avec 30 000 000 000 d'euros incognito... mais qui sait ? Pour avoir regardé quelques reportages suite à la vision de ce film, il y a tout un tas d'éléments troublants qui montrent que le scénario aurait pu rester en équilibre entre les deux thèses : évidemment la Société Générale encourage ses traders à "jouer" mais surement pas dans de telles proportions... le film affiche souvent "un an plus tard" à l'écran, ce qui montre que le processus ne s'est pas fait en quelques clics, que le bonhomme était méthodique. Aurait-il pu réellement berner ses supérieurs ? les dettes annoncées sont-elles uniquement celle de Kerviel ? la vente massive de ses actifs par la banque une fois découvert le pot aux roses a-t-elle faussée le marché ? Le film serait surement devenu un peu plus technique mais en faisant confiance au spectateur, je suis certain qu'il y avait moyen de faire quelque chose de moins lisse, d'oublier l'histoire d'amour avec la petite mignonne du service informatique et de renforcer le lien entre Kerviel et son copain qui est au service de la getion des risques...

Bref, "l'outsider" est un film solide et qui n'en fait pas trop (on est loin du "Loup de Wall Street" et ça ne me deplait pas), un film qui donne envie de se renseigner sur cette affaire incroyable ce qui est en général un très bon point mais le plaisir au moment de sa vision à tendance à s'estomper après quelques heures... c'est dommage car il y avait un sujet en or et Barratier n'en a fait qu'un petit diamant :-p
.O.


Première :
¤ ¤ ¤
 
Studio / Ciné Live :
# # # #
.O.
Un périple passionnant et étouffant, mais non dépourvu d'humour.
.O.

Posté le : 09.09.2016
Auteur : Louis
Note :
L’outsider Petite révélation
L’outsider Petite révélation d’Arthur Dupont ?

Ce film retrace l’histoire de Jérôme Kerviel. De ses débuts à la Société Générale jusqu’à ses soucis, je modifie, ses gros soucis en tant que trader.

L'histoire de Jérôme Kerviel adapté au cinéma, bonne ou mauvaise nouvelle? J'ai eu peur en rentrant dans la salle obscure de ne comprendre que 10 minutes du film. Je savais que ça parlerait de finance et tout ce qui va avec, alors avec mes quatorze ans et ma culture limité dans les marchés boursier, j'ai eu une hésitation avant de payer ma place, mais bon, c'était le printemps du cinéma, donc les places n'était qu'a quatre euros. Bienvenue à moi dans la finance. Sinon, le film?

Réalisation: 9/10 Très intéressante, bravo M. Barratier!
Scénario: 9.5/10 On touche la aussi de très prêt la perfection.
Personnages: 4/5 Super! On parle pas du Jérôme Kerviel, il est juste génial, mais plus du "coach" si l'on peut dire, interprété par François-Xavier Demaison. Une super surprise!
Morale: 2,5/5 Difficile, très difficile de noter cette part du barème. Selon moi, chacun à sa part de faute. Jérôme Kerviel ainsi que la Société Générale. 50/50??
Décors, Costumes, Lieux: 4/5 Sympathique, Sympatoche!
Jeu des acteurs: 9/10 Arthur Dupont est la petite révélation, pour moi, de cet été! Le reste du casting est réussi!
Choix des musiques, ambiance sonore: 3.5 Pas mal, pas mal...
Total: 43/50 === 4,3/5

Finalement j'ai, on va dire, tout compris! Enigme? J'en ai compris 86%, allez comprendre.
4,3/5
Louis


Ajouter un commentaire

Votre note :

0
1
2-
2
2+
3
4
Nom :
E-mail :
Votre site web :
Titre :
Commentaire :
:)   :)
:(   :(
:grr:   :grr:
?!?   ?!?
Veuillez recopier ce code (4 lettres) :

Retour Accueil