Florence Foster Jenkins




 
Réalisateur :
  Stephen FREARS
Acteurs :
  Meryl Streep, Hugh Grant, Simon Helberg, ...
     
Genre :
  Comédie dramatique
Durée :
  1 h 50
Date de sortie :
  13/07/2016 
Titre original :
  Florence Foster Jenkins
   
Note "critique" :
  2,00
 Classement 2016
  60 / 106

Résumé :
.O

xx
.O.
En 1944, à New-York. La richissime Florence Foster Jenkins est une fan d'art lyrique et se croit douée pour le chant. En vérité, elle a une voix de crécelle...
.O.

Xavier
@

.O.
01/08/2016
Il y a eu "Marguerite", en septembre de l'année dernière, qui s'inspirait du personnage de Florence Foster Jenkins en l'adaptant au format "made in france" ce qui avait donné un film qui ne m'avait pas convaincu mais qui vient de remonter dans mon estime après la vision de ce dernier.

Un petit tour sur Wikipédia semble dire que la version américaine est bien plus proche de la réalité que celle de Xavier Giannoli mais le "inspiré de faits réels" est loin de constituer un blanc seing pour moi. Pour en avoir discuté avec ma copine, je crois que le problème principal se situe dans l'interprétation que j'ai faite du personnage de Hugh Grant : pour moi, il n'y a que bien peu d'amour entre lui et Florence alors que pour elle, ses actions montrent qu'il déborde d'amour pour elle...

Le film se borne à montrer la vie de son héroïne sans réfléchir ce que cela révèle du monde qui l'entoure (sauf, peut-être, à la fin lorsqu'il expédie les informations les plus intéressantes en quelques phrases agrémentées de photos d'époque). Que dire du pianiste qui accepte pour l'argent mais la suivra par amitié dans son défi le plus incensé ? Que faire du personnage de maitre de chant qui vient donner des cours en venant chercher uniquement l'argent ? Que penser de cet homme qui est à la fois le mari et l'agent mais qui a une femme à coté qu'il cache conscienscieusement ?

N'étant pas familier du milieu de la musique, j'essaye de voir ce que donnerait la transposition de cette situation au milieu du sport... il faudrait quelque chose de "solitaire" car un adversaire humain donnerait directement un éclairage déplaisant à la réalité, et je repense à la piscine avec cette fameuse vidéo des jeux olympiques qui montrait un nageur de Guinée équatoriale galérer pour un 100m : pour avoir revu la vidéo à l'instant, je ne suis pas plié de rire mais j'admire ce gars qui a eu le courage de se lancer dans un truc "impossible", le chrono lui renvoyant obligatoirement l'amère vérité : il participera aux JO mais loin des stars et sans aucune chance de remporter quoique ce soit. Je trouve le défi encore plus joli car il n'attend pas un assentiement de la part des autres, juste une victoire sur soi même.

Pourquoi est-ce que je n'ai pas la même réaction face à Florence Jenkins ? Parce que l'argent fait tout dans sa "carrière" et que la conforter dans son monde à coup de billets glissés aux critiques de journaux, aux personnes venues faire la claque car elles ont quelque chose à y gagner, ... tout cela éveille chez moi un profond sentiment de rejet. "Laissez les vivre leurs rêves" ? Bien évidemment, il ne me viendrait pas à l'idée d'interdire de chanter à cette dame, d'enregistrer des disques si elle voulait se faire plaisir, de les commercialiser, si certains avaient envie de les acheter mais faire passer le message dans le film que, atteinte de la Syphillis, elle n'aurait pas vécu 50 ans si on ne l'avait pas confortée dans son "délire" me laisse perplexe.

Dire à quelqu'un qu'il ne chante pas comme un professionnel (vous remarquerez que je n'ai aps écrit "mal" pour ne pas heurter qui que ce soit), est-ce un crime ? Expliquer à quelqu'un qu'il ne gagnera pas les JO, est-ce un crime ? Cela ne doit pas empêcher cette personne de tout donner pour vivre son rêve mais cette fuite en avant est quasiment obligatoirement vouée à l'échec (plus la supercherie devient grande, plus on se rapproche de sa découverte) et il se pose alors la question de la responsabilité que l'on a vis a vis de cette personne. Aux élèves qui rament, leur dire "continuer dans cette voix ne peut pas fonctionner MAINTENANT", est-ce être un monstre ? Je ne pense pas car leur dire "tout va bien" et les mener dans le mur pour 99,99% d'entre eux (car il y a toujours le contre-exemple brandit bien haut pendant 10 ans en passant sous silence tous les autres) me parait pire et ne faire que renforcer l'idée qu'il n'y aurait qu'UNE voix (ce qui me parait bien réducteur).

Bref, si vous voulez découvrir la vie de cette femme, ce film est plus réaliste que la version française. Si vous voulez réfléchir un peu plus à ce que cela montre de la société qui l'entoure, la version française me parait plus intéressante. Coté actrice, le duel entre Meryl Streep et Catherine Frot est, à mon avis, remporté par la seconde pendant que Hugh Grant et André Marcon font jeu égal :-p

Quoiqu'il en soit, le film a surement plein de qualités mais je me suis senti totalement étranger au sujet et il ne m'a pas embarqué alors qu'il devrait être une vraie machine à émotions. Du coup, c'est un joli coup d'épée dans l'eau en ce qui me concerne...
.O.


Première :
¤ ¤
 
Studio / Ciné Live :
# # #
.O.
(...) Sans toutefois dynamiter cette oeuvre qui ne restera ni dans les sommets, ni dans les ratages de Frears. Le film moyen par excellence.
.O.

Ajouter un commentaire

Votre note :

0
1
2-
2
2+
3
4
Nom :
E-mail :
Votre site web :
Titre :
Commentaire :
:)   :)
:(   :(
:grr:   :grr:
?!?   ?!?
Veuillez recopier ce code (4 lettres) :

Retour Accueil