Elektro Mathematrix




 
Réalisateur :
  Blanca LI
Acteurs :
  Khaled Abdulahi, Arnaud Bacharach, Mamadou Bathily, ...
     
Genre :
  Musical
Durée :
  1 h 20
Date de sortie :
  24/08/2016
Titre original :
  Elektro Mathematrix
   
Note "critique" :
  1,66
 Classement 2016
   

Résumé :
.O

xx
.O.
Sans dialogie et avec des mouvements chorégraphiés, plongée dans la vie quotidienne d'un groupe de lycéens chahuteurs et plein d'énergie. Le matin, ils se saluent selon des rituels répétés chaque jours. Puis ils s'installent dans la salle de classe, saisissant toutes les occasions de se faire remarquer.
.O.

Xavier
@

.O.
26/08/2016
L'idée de départ est amusante : prendre la journée d'un lycéen lambda et la dérouler, depuis son arrivée dans l'enceinte qui l'accueil jusqu'à sa sortie, le tout exclusivement en mode "danse". Cela commence bizarrement avec une classe composée uniquement de garçons (alors qu'il y avait aussi des filles lors du passage des grilles du lycée) et des bruitages à peine compréhensibles à la place des habituels dialogues.

Ok, le but n'est pas de blablater mais de se focaliser sur la danse, ce qui n'empêche pas le professeur de mathématiques d'écrire des choses au tableau (peut-être incompréhensibles, elles aussi, pour la majorité des spectateurs ;-p ). Les salutations dans la cour de l'école, le cours de mathématiques, la récréation, les vestiaires pour se changer, la cantine, le cours en atelier d'apprentissage, le contrôle dans un nouveau cours, les frictions et enfin the big battle... Les passages sont clairs et donnent au film une véritable trame narrative. Malheureusement les techniques de danse sont très répétitives et les choix de prise de vue ne leur rendent pas toujours honneur : filmer uniquement le haut du corps, en caméra à l'épaule, en étant collé aux danseurs ne me permet pas d'apprécier entièrement la performance....

Le rythme du film, souvent frénétique au niveau des mouvements des artistes et du tempo de la musique, ne se retrouve pas dans un montage qui prend son temps et étire au maximum des situations qui n'en demandaient pas tant. Le film ne dure qu'1h20 et pourtant il n'avait commencé que depuis un petit quart d'heure la première fois que j'ai jeté un coup d'oeil à ma montre... et je ne parle pas des vingt dernières minutes, composées d'un grand "clash" entre deux équipes qui s'affrontent et qui ont fini de m'achever.

Finalement, les ballets vus à l'Opéra ont le même effet sur moi : je ne comprends pas tout, j'admire la performance sportive et je me laisse porter par la musique. Si ici j'ai compris l'histoire sans être obligé de lire le livret explicatif, j'aurais aimé plus de diversité dans les styles proposés, plus de travail "en groupe" car cela donne une véritable valeur ajoutée au niveau visuel... Il y avait moyen de faire intervenir davantage les adultes du collège, de rendre cette journée plus intéressante et de vraiment emballer l'histoire. Là, j'ai eu l'impression de voir l'ébauche d'un futur film, une version de travail qui demanderait à être améliorée... quelque chose d'original mais non abouti... bref : "peut (et doit) mieux faire"" ;-)
.O.


Première :
¤ ¤
 
Studio / Ciné Live :
# #
.O.
Au final, le film montre juste une bande de danseurs excités - mais très talentueux et plein d'énergie - semblant sortir d'un catalogue de vêtements pour ados et qui parlent comme les Minions.
.O.

Ajouter un commentaire

Votre note :

0
1
2-
2
2+
3
4
Nom :
E-mail :
Votre site web :
Titre :
Commentaire :
:)   :)
:(   :(
:grr:   :grr:
?!?   ?!?
Veuillez recopier ce code (4 lettres) :

Retour Accueil