Une mère




 
Réalisateur :
  Christine CARRIERE
Acteurs :
  Mathilde Seigner, Kacey Mottet Klein, Pierfrancesco Favino, ...
     
Genre :
  Drame
Durée :
  1 h 40
Date de sortie :
  24/06/2015
Titre original :
  Une mère
   
Note "critique" :
  2,33
 Classement 2015
  127 / 145

Résumé :
.O

xx
.O.
Le combat désespéré d’une mère, Marie, dépassée par la violence de son fils de 16 ans qui la maltraite et lui fait vivre un enfer.
.O.

Xavier
@

.O.
26/06/2015
"Une mère" avec Mathilde Seigner creuse la veine des films qui semblent se suivre depuis "Mommy" l'année dernière ou "la tête haute" plus récemment avec les relations plus ou moins (dis)tendues entre une mère et son fils.

Je me doute que vu les temps de production, ce serait un faux procès à faire à ce film mais les comparaisons sont inévitable et la réalisatrice n'a pas le talent (pourtant pas toujours convaincant) de Xavier Dolan et si le film se rapproche davantage de celui d'Emmanuelle Bercot, Christine Carrière n'arrive pas à sublimer ses personnages ce qui donne un film assez lourd et qui manque de profondeur.

Je me demande finalement si le film n'est pas fait pour parler uniquement à des parents, qui pourront mieux comprendre que moi ces problèmes de couples séparés mais qui ont quand même envie d'être ensemble, de gamins qui partent en freestyle et que l'on ne sait plus comment prendre que l'on couvrira quand même... chose pour le coup que je peux imaginer mais qui était bien mieux assumer dans "Mommy"...

Le film passe à travers trop de choses pour me convaincre : sans connaître la vie du couple et la manière dont tout cela fonctionnait avant (car on n'arrive pas à 16 ans, aussi cabossés, sans signaux d'alerte), les copains qui ne sont là que pour creuser un sillon déjà bien dangereux, les deux discussions existentielles et bien illustratives dans le couple qui sonnet faux, le coup du chien et de l'affection que le gamin lui porte, le boulot à la fin et cette phrase qui débarque de nulle part "je m'en sens capable" comme si, par enchantement tout était débloqué...

Il y a quelque chose qui sonne faux dans ce film, une impression de voir du cinéma et non de ressentir les émotions contradictoires de cette mère qui, avec ses atermoiements à fini par m'exaspérer autant que son fil... le personnage du père n'aidant pas à relever le tableau.

Bref, je n'ai pas du tout été sensible à ce film mais peut-être serez-vous plus dans l'empathie que moi...
.O.


Première :
¤ ¤ ¤
 
Studio / Ciné Live :
# # #
.O.
Le portrait poignant et dérangeant d'une mère désemparée.
.O.

Ajouter un commentaire

Votre note :

0
1
2-
2
2+
3
4
Nom :
E-mail :
Votre site web :
Titre :
Commentaire :
:)   :)
:(   :(
:grr:   :grr:
?!?   ?!?
Veuillez recopier ce code (4 lettres) :

Retour Accueil