The Big Short - Le casse du siècle




 
Réalisateur :
  Adam McKAY
Acteurs :
  Christian Bale, Steve Carell, Ryan Gosling, ...
     
Genre :
  Comédie dramatique
Durée :
  2 h 10
Date de sortie :
  23/12/2015
Titre original :
  The Big Short
   
Note "critique" :
  2,86
 Classement 2015
  70 / 145

Résumé :
.O

xx
.O.
En 2005, Michael Burry, un analyste financier asocial et amateur de musique métal, découvre que les subprimes, des prêts utilisés dans l'immobilier, sont en fait des produits destinés à imploser. Contre l'avis de ses supérieurs, il décide de parier contre, car il est persuadé que le marché va s'effondrer...
.O.

Xavier
@ @ (-)

.O.
16/02/2016
Le film a fait son petit effet pendant les vacances de Noël mais je l'avais raté et j'ai profité de sa présence sur les écrans en ce début de vacances de février pour rattraper mon retard. Je dois avouer que j'ai bien regretté de ne pas avoir avec moi ma cousine qui bosse à la BNP car le film, malgré ses nombreuses tentatives de vulgarisation, m'a souvent perdu au milieu de tous ses sigles...

Est-ce que je l'aurais plus apprécié si je n'avais pas moi même fait des paris sur ce que j'étais censé comprendre ? Peut-être... si l'on pourra reconnaître à Adam McKay d'avoir très bien dirigé ses acteurs (franchement, j'ai du faire des efforts pour reconnaître toutes les stars qui passent à l'écran), il règne dans ce film un joyeux bordel qui rend parfois difficile la compréhension des tenants et des aboutissants de l'histoire.

Si certains passages sont très éclairants (j'ai beaucoup aimé celui sur le pari fait entre deux personnes puis deux autres qui parient sur le résultat de ce pari, etc, etc, etc,...) j'ai trouvé dommage que le film parte du principe qu'il était évident que le système allait se casser la figure et que quelques-uns l'avaient vu venir avant les autres. Remarquez, ce discours se rapproche de celui que l'on nous sert sur la possibilité de réussir en partant de rien aux USA, le fameux "self made man", alors que l'on ne parle jamais de tous ceux qui ont essayé et se sont rétamés soit parce que leur idée était mauvaise soit parce qu'on les a dézingués car ils empiétaient sur un territoire existant.

Le film suit tellement de personnages qu'il peine à nous donner une vision pleine et entière du rôle de chacun ou, tout du moins, de la raison pour laquelle ils étaient si sûrs d'eux que ce soit du côté des banques ou des traders. La pique sur les agences de notation est là comme un clin d'oeil mais ne mène pas à une réflexion qu'il serait sain d'avoir, le personnage du grand gourou (joué par Christian Bale il me semble) qui semble se planter pour mieux avoir raison paraît quand même un peu gros et, pour lui donner plus de crédibilité, il aurait été intéressant de comprendre un peu plus précisément pourquoi personne n'écoutait ce qu'il disait.

Ce qu'il dit semble censé et il est facile a posteriori de lui ériger une statue mais il n'était pas seul sur la place financière et l'aveuglement ne pouvait pas être aussi généralisé, si ? Je suis peut-être un bisounours mais j'ai du mal à croire que tout le monde ait pu aller dans le mur aussi joyeusement... La crise a profité à certains et ils sont bien plus nombreux que les 3-4 qu'on nous montre à l'écran... le film simplifie tout cela et montre une sorte d'élastique géant que l'on tend jusqu'à son maximum en craignant toujours qu'il lache mais en ayant la certitude que le jour ou il va donner sa pleine puissance il emmener son propriétaire au plus près des dollars... pardon, je voulais écrire au plus près des étoiles.

Bref, le film est parfois intéressant mais souvent un peu trop verbeux et fouillis... c'est dommage car le thème est intéressant et faire un film sur le sujet n'a pas du être très facile mais en se munissant d'un casting 3 étoiles les risques étaient limités et le résultat a visiblement été apprécié puisque le long métrage se retrouve nommé aux oscars 2016... cela me paraît (trop) bien payé...
.O.


Première :
¤ ¤ ¤
 
Studio / Ciné Live :
# # # #
.O.
Un vrai pari de la part de McKay, à saluer dans un Hollywood où les films pour "adultes" sont plus que jamais des espèces menacées
.O.

Ajouter un commentaire

Votre note :

0
1
2-
2
2+
3
4
Nom :
E-mail :
Votre site web :
Titre :
Commentaire :
:)   :)
:(   :(
:grr:   :grr:
?!?   ?!?
Veuillez recopier ce code (4 lettres) :

Retour Accueil