Sicario




 
Réalisateur :
  Denis VILLENEUVE
Acteurs :
  Emily Blunt, Benicio Del Toro, Josh Brolin, ...
     
Genre :
  Policier
Durée :
  2 h 00
Date de sortie :
  07/10/2015
Titre original :
  Sicario
   
Note "critique" :
  2,66
 Classement 2015
  82 / 145

Résumé :
.O

xx
.O.
Kate Macy, jeune recrue idéaliste du FBI, est convoquée par ses supérieurs, qui lui présentent matt Giver, un agent de la CIA. Après un rapide test, celui-ci recrute la jeune femme pour participer à une opération d'envergure contre des trafiquants de drogue, à la frontière du Mexique et des Etats-Unis...
.O.

Xavier
@

.O.
26/10/2015
Le film démarre avec la définition de ce titre qui est affichée à l'écran : « Sicario », en français « sicaire » (tueur à gages), fait référence aux tueurs opérant pour les cartels d'Amérique centrale et du Sud. Est-ce vraiment important ? le mot sera-t-il au coeur du film pour que nous soyons informés dès le départ de son sens ? non ;-p

Enfin, le film démarre assez fort avec une perquisition musclée qui lance le film sur des bases... plan-plan ! Le classique jeu du chat et de la souris entre les trafiquants de drogue et les policiers américains n'est pas sublimé par Denis Villeneuve qui se fait plaisir avec quelques plans "géographiques" assez sympa lorsque les hommes ou les voitures se déplacent en ville mais qui n'arrive pas à être un peu original lorsqu'il s'agit de montrer cette jeune policière qui va décider de sortir de sa routine pour suivre une équipe de quasi-barbouze pour remontrer jusqu'au grand chef de la filière adverse.

Elle est jeune et pure, sera désespérée et dégoûtée mais elle aura un chien de garde juste pour elle (pauvre coéquipier qui joue vraiment les utilités), rencontrera un gars du FBI en mode claquette et foufou (Brosnan ? ah non : Josh Brolin ! ) et surtout le mystérieux Benicio del Toro alias terminator, investi par une mission personnelle qui le verra réussir à infiltrer SEUL la maison du méga grand chef (qui visiblement est radin sur le service de vidéosurveillance).

Une fois l'entrée en matière passée, tout est attendu et sans puissance ce qui n'a déclenché chez moi que de l'ennui et quelques bâillements... Décidément, il faudra qu'on m'explique pourquoi ce réalisateur à une cote d'amour aussi élevée car plus je vois ses longs métrages, plus je me sens en décalage avec lui...
.O.


Première :
¤ ¤ ¤ ¤
 
Studio / Ciné Live :
# # #
.O.
Sa mise en scène constitue l'atout majeur de ce film. Mais, contrairement à son travail sur le polar avec "Prisoners", elle ne suffit pas à empêcher une impression de déjà-vu. (...) Villeneuve oublie de raconter une histoire singulière. Et signe un film de cartel de plus sans renouveler le genre.
.O.

Ajouter un commentaire

Votre note :

0
1
2-
2
2+
3
4
Nom :
E-mail :
Votre site web :
Titre :
Commentaire :
:)   :)
:(   :(
:grr:   :grr:
?!?   ?!?
Veuillez recopier ce code (4 lettres) :

Retour Accueil