Prémonitions




 
Réalisateur :
  Afonso POYART
Acteurs :
  Anthony Hopkins, Colin Farrell, Jeffrey Dean Morgan, ...
     
Genre :
  Thriller
Durée :
  1 h 40
Date de sortie :
  09/09/2015
Titre original :
  Solace
   
Note "critique" :
  1,00
 Classement 2015
  122 / 145

Résumé :
.O

xx
.O.
Les agents Joe Merriwather et Katherine Cowles sont chargés de découvrir l'assassin d'une jeune femme retrouvée dans une baignoire remplie de fleurs. Mais leur enquête piétine car le meurtrier s'avère très malin. En desespoir de cause, ils font appel à John Clancy, un medium qui a déjà aidé la police.
.O.

Xavier
@

.O.
11/09/2015
Pourquoi ? Oui pourquoi Anthony Hopkins (en mode musée Grevin plus que jamais) doit-il obligatoirement écouter de l'opéra ou de la musique classique à chaque fois ? Je suis certain que vous vous êtes déjà posé la question et donc vous auriez pu avoir un rôle dans ce film ou les flics à l'ouest demande de l'aide à un médium en mettant, pour une fois, leur égo de côté (j'ai bien aimé la réflexion "pourquoi attendre, ça ne peut qu'empirer" (sous-entendu, allons voir madame Irma dès maintenant).

Minority Report avait lancé le filon avec la prédiction des meurtres, il y a pleins de séries TV avec des gars qui enverraient les équipes complètes d'expert au chômage tellement ils sont forts mais, là, on est au cinéma alors on a les moyens de faire de grosses cascades avec des voitures (et avec ou sans air-bag, aucun souci, tout le monde s'en sortira), on peut lancer des pistes que l'on ne développe pas (les fameux plans ou tous les possibles se réalisent en même temps) et on peut même faire croire que le sujet principal est une enquête policière et le nommer en français "Premonitions" alors qu'en anglais le titre ("Solace") annonce un peu mieux que l'euthanasie sera le véritable sujet du film.

Quoi ? Un film qui lancerait une réflexion intéressante sur le sujet ? les scénaristes ont du prendre peur et on enrobé tout cela d'un package absolument indigeste qui reprend tous les codes habituels avec les différents meurtres en mode "Seven" sans que le film n'arrive à la cheville de ce dernier, la confrontation en mode "Heat" sans avoir la force d'un duel Pacine/De Niro (désolé mais Colin Farrel et ses yeux de "je suis méchant mais pas trop" bof bof), et plein d'autres que j'ai la flemme de citer quand je repense à cette flic qui fonce dans la gueule du loup lors qu'il y a deux équipes du SWAT qui sont en place et prêt à tout canarder. Sérieusement ? pfew....

Connaître l'avenir influence-t-il l'avenir ? Bonne question les enfants ! Avoir des idées de ce qui va se passer, n'est-ce pas le cas de tout le monde ? savoir les trier et dire avec certitude laquelle sera celle qui va arriver, là ça devient plus difficile mais, honnêtement, qui peut croire qu'en touchant quelqu'un on va savoir dans quelle université il a fait ses études, quel menu il a pris au MacDo la veille et comment il va mourir ?

Non, vraiment, la barque est chargée au maximum et le film ne peut que couler et rejoindre la longue liste de ces idées de départ intéressantes qui sont coulées par des scénaristes frileux et/ou incompétents. Dommage...
O.


Première :
¤ ??
 
Studio / Ciné Live :
# ???
.O.
non critiqué
.O.

Ajouter un commentaire

Votre note :

0
1
2-
2
2+
3
4
Nom :
E-mail :
Votre site web :
Titre :
Commentaire :
:)   :)
:(   :(
:grr:   :grr:
?!?   ?!?
Veuillez recopier ce code (4 lettres) :

Retour Accueil