Pourquoi j'ai pas mangé mon père




 
Réalisateur :
  Jamel DEBBOUZE
Acteurs :
  Jamel Debbouze, Mélissa Theuriau, Arié Elmaleh, ...
     
Genre :
  Animation
Durée :
  1 h 40
Date de sortie :
  08/04/2015
Titre original :
  Pourquoi j'ai pas mangé mon père
   
Note "critique" :
  1,33
 Classement 2015
  141 / 145

Résumé :
.O

xx
.O.
Edouard, bien que fils aîné des simiens, est rejeté par sa tribu à sa naissance. Cet enfant chétif grandit avec son ami Ian dans la jungle, où il découvre le feu, apprend à chasser… Fervent défenseur de l’amour et de l’espoir à l’humour vif, Edouard insuffle à son peuple les principes d’une vie humaine. A commencer par… ne pas manger son père.
.O.

Xavier
0

.O.
10/04/2015
Voilà un choix "par défaut" qui confirme que ce n'est jamais la bonne solution surtout que j'ai dû mettre des lunettes 3D car la séance du soir était obligeait d’utiliser cet accessoire que je trouve à chaque fois inutile ce que cette séance à encore confirmé.

Enfin, de quel film est-il question ? "Pourquoi j'ai pas mangé mon père" dont l'extrait ne m'avait pas marqué et dont la version longue est pire que ce que je craignais. Voilà un mix mal digéré entre "Le Roi Lion" et "Avatar", le tout remixé à la sauce Jamel Debbouze. Cette dernière mention est importante car c’est à un véritable one-man-show que l’on assiste et non à une appropriation « légère » ce que le mister a déjà fait avec brio dans d’autres films (cf "Astérix et Obélix - Mission Cléopatre") mais qui se révèle ici totalement contre-productif, les jeux de mots étant au mieux poussifs, au pire miteux...

L'histoire est ultra classique, les dessins assez moches, les primates étant trop proches des visages humains ce qui donne un entre-deux assez raté et la bande sonore entre cris et répliques à moitié prononcées n'aident pas. Ajoutez des personnages écrits sans finesse - avec une imitation de De Funès qui ne donnera sûrement pas envie aux jeunes générations de découvrir l'inspirateur du personnage - et vous obtenez un gloubi goulba indigeste au possible.

Bref, c'est les vacances mais si vous cherchez une sortie pour des jeunes spectateurs bifurquez vers la salle de « Shaun, le mouton » et vous verrez ce qu’un film sans paroles est capable d’amener comme situations comiques SANS forcer !
.O.


Première :
¤
 
Studio / Ciné Live :
# # #
.O.
Parfois hilarant ou spectaculaire, ce film reste, en revanche, confiné dans une puérilité inattendue.
.O.

Ajouter un commentaire

Votre note :

0
1
2-
2
2+
3
4
Nom :
E-mail :
Votre site web :
Titre :
Commentaire :
:)   :)
:(   :(
:grr:   :grr:
?!?   ?!?
Veuillez recopier ce code (4 lettres) :

Retour Accueil