Papa ou Maman




 
Réalisateur :
  Martin BOURVOULON
Acteurs :
  Marina Foïs, Laurent Lafitte, Alexandre Desrousseaux, ...
     
Genre :
  Comédie
Durée :
  1 h 25
Date de sortie :
  04/02/2015
Titre original :
  Papa ou maman
   
Note "critique" :
  2,50
 Classement 2015
  53 / 145

Résumé :
.O

xx
.O.
Vincent et Florence eroy ont une belle maison, de confortables situations et de magnifiques enfants. Mais un soir, ils annoncent leur divorce à leurs amis les plus proches. Petite originalité de cet ex-couple : ils vont tout faire pour ne pas avoir la garde deleurs trois ados.
.O.

Xavier
@ @ (-)

.O.
14/02/2015
Le film avait reçu de bonnes critiques sur l'un des forums que je fréquente assidûment donc j'y allais en me disant qu'une petite comédie en mode "mauvais esprit assumé" lancerait bien ces vacances et ce petit week-end de rattrapage ciné.

Je n'avais pas fait gaffe aux acteurs et c'est avec plaisir que j'ai retrouvé Marina Foïs et Laurent Laffite qui sont deux comédiens que j'aime bien... par contre, dès la première scène, j'ai eu des doutes, avec un long "plan-séquence" aussi mal filmé que peu convaincant sur le plan du scénario (vous me direz que c'est peut-être une des raisons pour lesquels je n'ai toujours pas trouvé la perle rare, mais éclater un ordi portable ne déclenchera jamais chez moi l'envie de rattraper l'être aimée pour l'embrasser langoureusement...).

Heureusement la suite est meilleure que ce soit avant ou après l'annonce du divorce aux enfants. Les deux acteurs principaux assurent, les situations sont amusantes mais on sent que les scénaristes en ont gardé sous la semelle et surtout... qu'ils ont complètement oublié de développer les personnages des enfants.

Ce sont les premiers concernés ? Et aussi les premiers oubliés... chacun est défini en trois secondes et n'évoluera pas d'un poil, il y aura quelques répliques amusantes, qui vous rappelleront quelques situations vécues, mais globalement on est tellement focalisé sur la bataille des parents que le rôle des enfants est oublié. Ils sont "odieux" mais n'ont pas compris la situation ? Ils n'en profitent pas pour faire du chantage à l'un ou à l'autre ? En fait ils ne sont pas si "méchants" que ça....

Le film est "rapide" et j'ai eu peur qu'il ne finisse mal.... avant de voir une fin encore plus "n'importe nawak" qu'attendue alors que, là encore, revenir un peu à la réalité et arrêter avec ce monde des bisounours n'aurait pas fait de mal.

Bref, pendant la séance j'ai trouvé le film divertissant mais plus j'y pense depuis hier et plus je vois ce scénario mal développé et toutes les possibilités non exploitées... Bref, c'est frustrant car il y avait un sujet en or qui avait tout pour être proprement traité et non essoré en 1h20. Grrrr
.O.


Première :
¤ ¤
 
Studio / Ciné Live :
# # # #
.O.
Le film avance ainsi par blocs de séquences, toujours plus efficaces mais dont on sent bien que le cadre stricte bride ses interprètes plus qu'ils ne les poussent à aller plus haut et fort. À travers un sourire en coin, un clin d'oeil furtif, on sent bien que Foïs et Lafitte ne demandent qu'à s'attacher au lustre. Au chaos façon Blake Edwards, Martin Bourboulon préfère s'excuser d'avoir taché le tapis du salon. C'est son droit. Il s'en acquitte plutôt très bien
.O.

Posté le : 16.07.2017
Auteur : Mvw5PRJsoy9o
Note :
CWuwtgH3YakW
IMHO you've got the right answre!


Ajouter un commentaire

Votre note :

0
1
2-
2
2+
3
4
Nom :
E-mail :
Votre site web :
Titre :
Commentaire :
:)   :)
:(   :(
:grr:   :grr:
?!?   ?!?
Veuillez recopier ce code (4 lettres) :

Retour Accueil