Miss Hokusai




 
Réalisateur :
  Keiichi HARA
Acteurs :
  Yutaka Matsushige, Anne Watanabe, Kumiko Aso, ...
     
Genre :
  Animation
Durée :
  1 h 30
Date de sortie :
  02/09/2015
Titre original :
  Sarusuberi : Miss Hokusai
   
Note "critique" :
  2,83
 Classement 2015
  69 / 145

Résumé :
.O

xx
.O.
L'oeuvre du peintre Hokusai est mondialement reconnue, notamment grâce à sa fameuse vague. On connait peu en revanche O-Ei, la fille qu'il a eu de son second mariage. Rebelle et indépendante, celle-ci a hérité du talent de son père. Elle l'a souvent assisté dans son travail, même si sa participation a rarement été évoquée...
.O.

Xavier
@ @ (-)

.O.
09/09/2015
"Miss Hokusai" : Un dessin animé japonais ? je ne cherche même pas, j'y vais ;-)

Oui, je sais, je ferais bien parfois de regarder les extraits mais j'ai gardé un trop bon souvenir de ma découverte de ce superbe pays et comme, en plus, l'affiche reprend en arrière-plan la superbe vague qui correspond à l'estampe accrochée au-dessus de mon bureau, je ne pouvais qu'y aller les yeux fermés !

Les yeux fermés ? un bon moyen de dormir... enfin, je suis mauvaise langue car la musique, assez éloignée des standards habituels, aurait plutôt tendance à tenir éveiller dans un style plus "bruyant" que d'habitude :-s

Où est passée la finesse des compositeurs japonais ? Enfin, c'est un choix comme un autre mais le budget n'a pas été investi dans le scénario puisque l'histoire de cette famille d'artiste (la fille étant la digne héritière du père) est partiellement ratée : tout ce qui a trait au dessin, à l'inspiration, à l'utilisation des anciens contes est assez convaincant... malheureusement les relations père/fille, la fille et ses "prétendants", le disciple qui est présenté comme un clown alors qu'il a bien été adoubé à un moment par le maître (!) et qui aurait pu mener à une belle réflexion sur la transmission, est complètement raté.

Là-dessus se rajoute l'histoire de la petite sœur qui n'est développée que sous l'angle de la fille et non des parents et l'on comprendra pourquoi je suis ressorti de ces 90 petites minutes avec la sensation d'avoir brassé beaucoup de vent et donc d'être passé à côté de jolis thèmes avec une facilité qui force l'admiration.

Aller, je vais retourner rêvasser devant des estampes... cela sera sûrement plus intéressant !
.O


Première :
¤ ¤ ¤
 
Studio / Ciné Live :
# # # #
.O.
C'est le pari réussi de Keiichi Hara ("Un été avec Coo", "Colorful") dans ce film esquisse, balade dans l'art pictural nippon (...) hommage graphique, sensible et virtuose adressé par un auteur contemporain nourri des mêmes références.
.O.

Ajouter un commentaire

Votre note :

0
1
2-
2
2+
3
4
Nom :
E-mail :
Votre site web :
Titre :
Commentaire :
:)   :)
:(   :(
:grr:   :grr:
?!?   ?!?
Veuillez recopier ce code (4 lettres) :

Retour Accueil