Mia Madre




 
Réalisateur :
  Nanni MORETTI
Acteurs :
  Margherita Buy, John Turturro, Giulia Lazzarini, ...
     
Genre :
  Drame
Durée :
  1 h 40 
Date de sortie :
  02/12/2015 
Titre original :
  Mia Madre
   
Note "critique" :
  2,00
 Classement 2015
  119 / 145

Résumé :
.O

xx
.O.
Margherita est en train de réaliser un film social lorsqu'elle apprend l'aggravation de la maladie de sa mère. Barry Huggins, un acteur hollywoodien mythomane et star de son long métrage, arrive et rend son travail compliqué. De son côté, Giovanni, son frère, s'occupe parfaitement de leur mère...
.O.

Xavier
@

.O.
23/12/2015
Les films de Nanni Moretti sont en générale à "maturation lente" avec moi... et je me dis à chaque fois que je ne suis pas assez adulte pour le comprendre, les ressentir, les apprécier. Je n'ai pas tout de suite accroché à "la chambre du fils" mais de belles discussions autour m'ont permis de plus l'apprécier et l'ont amené à un @@ (+) qui me vaut encore les moqueries de mon petit cousinou, Mickaël, qui avait complètement rejeté cette Palme d'or de l'année 2001 à Cannes ;-)

La suite de la filmographie du réalisateur italien est quasiment toujours passée par Cannes (il fait partie des habitués) mais elle me convainc de moins en moins : "Le Caïman" avait eu tout juste @@, "Habemus Papam" @@ (-) et, à chaque fois, cette sensation de décalage entre les critiques dithyrambiques et mon ressenti...

Cette fois, le film avait la Palme d'Or des spectateurs cannois mais le jury l'a snobé complètement du palmarès... et si je n'ai pas toujours compris les choix des frères Coen, je valide complètement celui-ci :o) Ce portrait de femme au bord de la crise de nerfs (ou de la dépression) m'a laissé froid comme un glaçon et ce ne sont pas les personnages secondaires du frère et de l'acteur américain, qui rehaussent la qualité du film. Les gros sabots sont de sortie avec cet acteur américain mégalo et tête à claques (il aurait été au moins intéressant de savoir comment il avait atterri sur ce film : choix de la réalisatrice ou rôle imposé par les producteurs, l'appréciation ne serait pas la même...), la réalisatrice qui fait les mêmes films en boucle, donne les mêmes indications et avoue qu'elle ne les comprend pas elle-même (sérieusement ? pfew....), le frère donné comme "parfait" dans le résumé ci-dessus mais je ne vois rien qui vienne appuyer cela dans le film.

Évidemment, on me dira qu'il y a la maman et la difficulté de voir un être aimé s'étioler ce que je confirmerais sans problème mais cela est noyé au milieu d'une histoire d'amour qui se termine, des relations avec la fille et encore et toujours ce film en tournage qui est d'un ridicule sans nom et m'a exaspéré.

Bref, pas grand-chose à sauver de ce film qui a pourtant reçu les louanges de mes collègues de forum qui l'ont classé très haut dans leur top10 de l'année... suis-je trop jeune ? sûrement mais à l'instar des petits qui sont encore insouciants, je me dis que j'ai de la chance d'être encore dans cet état d'esprit et ne suis pas pressé de grandir pour cela ;-)
.O.


Première :
¤ ¤ ¤
 
Studio / Ciné Live :
# #
.O.
Un Moretti mineur. "Mia Madre" choie jusqu'à son dénouement inévitable. Il sera d'une infinie tendresse. Le temps d'un film, Giulia Lazzarini est un peu devenue la mère universelle.
.O.

Ajouter un commentaire

Votre note :

0
1
2-
2
2+
3
4
Nom :
E-mail :
Votre site web :
Titre :
Commentaire :
:)   :)
:(   :(
:grr:   :grr:
?!?   ?!?
Veuillez recopier ce code (4 lettres) :

Retour Accueil