Le fils de Saul




 
Réalisateur :
  László NEMES
Acteurs :
  Géza Röhrig, Levente Molnár, Urs Rechn, ...
     
Genre :
  Drame
Durée :
  1 h 45 
Date de sortie :
  04/11/2015
Titre original :
  Saul fia
   
Note "critique" :
  3,00
 Classement 2015
  59 / 145

Résumé :
.O

xx
.O.
En octobre 1944, dans le camp d'Auschwitz-Birkenau, Saul usländer est membre du Sonderkommando c'est un prisonnier juif chargé d'assister les nazi dans leur tâche, avant d'être éliminé lui-même. Alors qu'il nettoie une chambre à gaz, il remarque le corps d'un garçon, parmi les victimes...
.O.

Xavier
@ @ (-)

.O.
10/11/2015
Il m'a été reproché dernière de ne pas savoir apprécier les films car "je vois trop souvent ce que j'aurais aimé en faire et non ce que le réalisateur a voulu en faire"... et plus généralement j'avoue que dans la vie de tous les jours, j'ai souvent tendance à voir les défauts qu'on pourrait améliorer plutôt qu'à m'extasier devant les qualités des choses.

Bon, on ne va pas faire une psychothérapie (surtout que je le vis bien !) mais ce "fils de Saul" illustre assez bien cet état de fait : je suis ressorti du cinéma assez circonspect : la question de ces personnes qui ont participé à l'intérieur des camps à la mise à mort de leurs semblables me paraît 1000 fois plus intéressante que cette volonté d'un d'entre eux d'enterrer "proprement" un enfant pour sauver un peu d'humanité dans ce mode de fou.

De la même manière que l'on juge les collaborateurs, assis bien au chaud tranquillement dans notre fauteuil, que dit-on de ces Sonderkommandos ? vous me répondrez que le nombre de survivants doit à peine se compter sur les doigts de deux mains mais quel pouvait être l'état d'esprit de ces personnes qui envoyaient leurs semblables à la mort tout en sachant que cela ne devait leur accorder qu'un sursis minime ?

C'est aussi un des problèmes du film : il donne l'impression d'une temporalité "longue" car l'opération de révolte ne peut se préparer en deux coups de cuillère à pot mais puisqu'on suit les mêmes personnages, cela donne l'impression que cela dure (on ne va pas corrompre des gardiens en deux jours !) et du coup j'ai été dérangé par l'état d'esprit affiché par la majorité des personnages qui semblent de simples prisonniers de guerre alors qu'il me semble que le travail demandé change diablement la donne...

Du coup, le choix du réalisateur m'a paru compréhensible mais trop visible, le développement de l'histoire allant dans le même sens : que ce soit ou non son fils est peu important, ce qui compte c'est le symbole et cette recherche d'un rabbin qui lui permet, en se focalisant sur cet objectif, de ne pas se fixer sur l'horreur qui l'entoure...

Je comprends tout cela, je vois ou l'on veut en venir mais je n'accroche pas et je finis par me dire que le film est sûrement trop subtil pour moi. Tant pis, il y en aura d'autres...
.O.


Première :
¤ ¤ (+)
 
Studio / Ciné Live :
# # # # #
.O.
"Le Fils de Saul" est le film incontournable de cette année. Et des années à venir.
.O.

Ajouter un commentaire

Votre note :

0
1
2-
2
2+
3
4
Nom :
E-mail :
Votre site web :
Titre :
Commentaire :
:)   :)
:(   :(
:grr:   :grr:
?!?   ?!?
Veuillez recopier ce code (4 lettres) :

Retour Accueil