La Dame dans l'auto avec des lunettes et un fusil




 
Réalisateur :
  Joann SFAR
Acteurs :
  Freya Mavor, Benjamin Biolay, Elio Germano, ...
     
Genre :
  Thriller 
Durée :
  1 h 35 
Date de sortie :
  05/08/2015 
Titre original :
  La Dame dans l'auto avec des lunettes et un fusil 
   
Note "critique" :
  2,00 
 Classement 2015
  132 / 145

Résumé :
.O

xx
.O.
Dany, ousse flamboyante, est parfaite mais manque cruellement de confiance en elle. Après quelques petits boulots, elle a été recrutée par une agence de publicité, dont le patron est le mari de sa meilleure amie, Anita Caravaille. La vie de Dany bascule quand Anita tue son amant et l'avoue à son mari.
.O.

Xavier
@

.O.
18/08/2015
"La Dame dans l'auto avec des lunettes et un fusil" avait fait la quasi-unanimité sur le forum cinéma donc j'étais confiant... dans mes chances de ne pas l'apprécier ! Je taquine, mais dans les faits, c'est bien ce qui s'est passé :-p

Joan Sfar manie bien la caméra mais il semble constamment vouloir le montrer à l'écran et j'ai trouvé cela fatiguant, tous les effets d'image ne se justifiant pas ce qui fait perdre leur puissance à ceux qui sont réussis.

L'histoire est censée nous mener dans un abîme de perplexité (que le résumé du Pariscope, nullissime comme souvent, empêche pour quiconque lira ces deux phrases avant de voir le film... ce qui explique pourquoi j'ai mis en "spoiler" la fin de ce dernier) mais il y a trop d'incohérences pour que cela fonctionne et la longue explication finale ne fait que renforcer cette sensation (pourquoi CETTE station-service ? il y a combien de routes pour aller de Paris à Nice, Marseille ou Cannes ? ).

C'est bien dommage car Freya Mavor s'empare à fond de son rôle pendant que Benjain Bioley joue le ténébreux louche avec une subtilité de pachyderme et que Stacy Martin passe en coup de vent ce qui donne un couple boiteux alors que les seconds rôles sont vraiment bons et que la maîtrise de la caméra de Sfar aurait du permettre de mettre ce cauchemar en image avec la pointe d'étrangeté suffisante pour qu'on se demande si l'on a devant nous une schizophrène, une menteuse de génie, une femme prise dans une tourmente qui la dépasse.

A la place, nous avons des images pas du tout subliminales, des répliques du style "c'est toi, non c'est moi, mais je veux voir la mer, mais je n’ai jamais été à la mer" avec des images sur la plage de la femme... tout un assemblage qui donne une pseudo complexité qui tourne à vide trop souvent et se termine en mode "explication pour les nuls avec graphique à l'écran" qui a terminé de m'achever...

Bref, le titre gagnera sûrement la palme du plus long de l'année (de la décennie ? à vérifier, si vous avez des titres plus longs, je suis preneur ) mais il sera déjà oublié demain au réveil en ce qui me concerne...
.O.


Première :
¤ ¤ ¤
 
Studio / Ciné Live :
# ??
.O.
non critiqué
.O.

Ajouter un commentaire

Votre note :

0
1
2-
2
2+
3
4
Nom :
E-mail :
Votre site web :
Titre :
Commentaire :
:)   :)
:(   :(
:grr:   :grr:
?!?   ?!?
Veuillez recopier ce code (4 lettres) :

Retour Accueil