L'Homme irrationnel




 
Réalisateur :
  Woody ALLEN
Acteurs :
  Joaquin Phoenix, Emma Stone, Parker Posey, ...
     
Genre :
  Drame
Durée :
  1 h 35
Date de sortie :
  14/11/2015 
Titre original :
  Irrational Man
   
Note "critique" :
  2,33 
 Classement 2015
  133 / 145

Résumé :
.O

xx
.O.
Abe Lucas, célèbre professeur de philosophie, intègre une université d'une ville de Rhode Island. Il se lie avec une collègue et une brillante étudiante, sans parvenir à rompre le cercle de son désespoir, jusqu'au jour où une conversation surprise à une table voisine lui donne une terrible idée.
.O.

Xavier
@

.O.
17/10/2015
Je m'étais rabiboché avec Woody Allen lors de son dernier film, le très sympa "Magic in the Moonlight" et j'étais prêt à aimer ce film qui, d'après ses affiches, n'était rien de moins que "brillant, cynique, intelligent"... N'en dites pas plus, j'arrive !

Le résultat m'a fait penser aux derniers films de Tarentino ou le réalisateur tombe dans l'autoparodie de ses plus grands succès à coup de dialogues longs mais mal ficelés et d'histoires tordues mais inintéressantes... Woody nous fait la même avec ses thématiques habituelles que ce soit au niveau du son, de l'image, des personnages trop bavards et d'une histoire qui n'arrive pas à décoller et se termine lamentablement.

C'est bien dommage car il y avait de quoi faire mais l'université américaine avec le prof de philo qui est ÉVIDEMMENT un gars écorché vif, la petite étudiante qui tombe directement amoureuse, les autres profs jaloux ou amoureuses aussi et le petit copain qui a du mal mais comprend quand même la situation ? Non mais on est où ? à BisounoursLand ???? Et voilà que Stroumpf Grognon décide de tuer quelqu'un pour avoir l'impression de vivre ? Oh la la... et la strumpfette qui découvre le pot aux roses... non mais on nous prend pour des quiches ?

La toute fin du film avec la question de la responsabilité et du dilemme qui se pose permet à peine au film d'échapper au 0 pointé mais sinon c'est vraiment faible... très faible.
.O.


Première :
¤ ¤
 
Studio / Ciné Live :
# # # #
.O.
Allen joue aussi sur le plaisir de l'intrigue, le suspens, et la pirouette finale. Emballé et pesé avec décontraction et un talent fou.
.O.

Ajouter un commentaire

Votre note :

0
1
2-
2
2+
3
4
Nom :
E-mail :
Votre site web :
Titre :
Commentaire :
:)   :)
:(   :(
:grr:   :grr:
?!?   ?!?
Veuillez recopier ce code (4 lettres) :

Retour Accueil