L'Ennemi de la classe




 
Réalisateur :
  Rok BICK
Acteurs :
  Igor Samobor, Natasa Barbara Gracner, Tjasa Zeleznik, ...
     
Genre :
  Drame
Durée :
  1 h 50
Date de sortie :
  04/03/2015
Titre original :
  Razredni sovraznikn
   
Note "critique" :
  3,17
 Classement 2015
  12 / 145

Résumé :
.O

xx
.O.
Un professeur principal remplaçant arrive dans une classe de lycéens avec une discipline sévère, à laquelle ceux-ci ne sont pas habitués. Un affrontement entre générations et entre enseignants sur les différences pédagogiques.
.O.

Xavier
@ @ (+)

.O.
11/03/2015
"L'ennemi de la classe", un petit film slovène qui a eu du mal à arriver jusqu'en France où sa diffusion est relativement confidentielle (il y a pire mais ne pas le voir passer aux Halles et n'avoir que 2 salles MK2... cela veut dire qu'il faudra se dépêcher si vous avez envie de le voir quand il passera à côté de chez vous !).

Enfin, dans la lignée des films sur le milieu de l'école, en voilà un qui est à ranger du côté de "la vague" plutôt que "la journée de la jupe" (oui je sais, en écrivant ça je vais faire râler certains :-p ) bien qu'il n'ait pas le souffle de son prédécesseur allemand.

Le début du film m'a fait peur : la prof qui materne ses élèves (et que je te fais une petite pression sur l'épaule en te regardant les yeux embués, et autres trucs pas vraiment nécessaires) est remplacée par un prof "tortionnaire" puisqu'il demande à ses élèves de se lever en début de cours et de lever la main pour prendre la parole. Oh la la....

Ajoutez à cela que la matière enseignée est l'allemand et vous pouvez vous attendre à voir débarquer la cavalerie ce qui ne manque pas d'arriver. Bref, ce début ne laisse rien présager de bon mais petit à petit le film montre comment une situation peut s'envenimer facilement par manque de communication et surtout par rancœur plus ou moins avouée des uns par rapport aux autres.

Pas d'effet spectaculaire, juste une observation (parfois un poil trop attentiste) des lignes défendues par les uns et les autres : proviseur, collègues, collègue remplacée, élèves, parents d'élèves, professeur en question... il est rare de prendre le temps de suivre tout ce petit monde ce que ce film fait très bien.

Évidemment le professeur est en première ligne et il sera le point de rencontre de tous les (res)sentiments. Le film refuse pourtant d'être à charge, chacun en prenant pour son grade, chacun étant en position de dominant puis de dominé suivant les intérêts de ceux qui l'entourent. Cela se défend, et même plutôt bien puisqu'ainsi le film à thèse (retour aux "vieilles méthodes" ou "bienveillance" totale qui frise la malveillance..) est évité ce qui est une bonne chose.

Bref, le film manque un poil de caractère mais il est intéressant et je n'ai pas regretté mon après-midi :o)
.O.


Première :
¤ ¤ ¤
 
Studio / Ciné Live :
# # # #
.O.
Est-ce l'attitude autoritaire, intransigeante, du nouveau prof principal qui a poussé l'une de ses élèves au suicide ? Pour les autres lycéens, sous le choc de cette tragédie, oui, cela ne fait aucun doute. Ce huis clos -on reste dans l'enceinte de l'école- explore de l'intérieur les rouages et les conséquences d'une rébellion infondée. Désigner un coupable rassure, s'en prendre à lui soulage, mais la douleur les aveugle au point de ne plus voir ce qui est juste ou non. L'ambiance lourde, pesante, comme si la tempête allait éclater à chaque instant, ajoute à la force de ce brillant drame psychologique
.O.

Ajouter un commentaire

Votre note :

0
1
2-
2
2+
3
4
Nom :
E-mail :
Votre site web :
Titre :
Commentaire :
:)   :)
:(   :(
:grr:   :grr:
?!?   ?!?
Veuillez recopier ce code (4 lettres) :

Retour Accueil