Kingsman : Services secrets




 
Réalisateur :
  Matthew VAUGHN
Acteurs :
  Colin Firth, Samuel L. Jackson, Taron Egerton, ...
     
Genre :
  Aventures
Durée :
  2 h 10
Date de sortie :
  18/02/2015
Titre original :
  Kingsman: The Secret Service
   
Note "critique" :
  3,00
 Classement 2015
  105 / 145

Résumé :
.O

xx
.O.
Un jeune de la banlieue londonienne est recruté par une organisation d'espionnage ultrasecrète et sélective. Il suit une formation des plus strictes afin de combattre un génie des nouvelles technologies qui menace le monde. D'après le célèbre comic de Dave Gibbons et Mark Millar.
.O.

Xavier
@

.O.
25/02/2015
Voilà un film qui me paraît bien surcoté et je ne comprends pas les éloges que j'ai lus à travers la presse à son propos. Le pire ? j'avais vraiment un a priori positif envers ce film ! Certes, la bande-annonce m'avait laissé l'impression d'un classique film pour ado mais le nom de son réalisateur (Matthew Vaughn), et l'évocation du très bon "Kick-Ass" suffisait à mon bonheur.

Résultat ? le dynamitage en règle des films d'espionnage est très gentillet et les scénaristes nous proposent un classique film pour ado, qui penche plus vers "Spy Kids" (en un peu plus âgé) que vers "Austin Powers" (ah la la... le second épisode est ÉNORME !!!).

Dans "Kick-Ass" les superhéros étaient confrontés à la dure réalité de la vie, ici les Kingsman sont face à des situations dignes de James Bond et l'entraînement des futurs Kingsman est prévisible et sans intérêt (encore plus avec la morale gentillette de la fin du film).

En réalité, j'ai eu l'impression de voir un méga mix de tout ce qui s’est fait ces 10 dernières années et j'avoue avoir eu énormément de mal avec la scène que je nommerais "des feux d'artifice" pour ne pas déflorer l'intrigue. Je crois qu'on atteint là le comble du mauvais goût sachant que la "scène de l'église", pour son morceau de "bravoure" absolument inutile, n'étant pas bien meilleure.

Oui il y a un peu de second degré (enfin, faire bégayer Samuel Jackason n'apporte rien), oui il y a quelques clins d'oeil amusants, mais globalement qu'est-ce que c’est pataud ! On aurait pu avoir une critique des habitudes américaines (oui, si on encourage les instincts les plus sombres, une population "naturellement" armée est plus dangereuse qu'une autre), une histoire plus fine dans son développement et donc... un tout autre film :-p

Bref, "Kingsman" aura sûrement des suites mais je doute de me faire avoir deux fois.
.O.


Première :
¤ ¤ ¤
 
Studio / Ciné Live :
# # # # #
.O.
Dès la scène d'ouverture, Vaughn use d'un ton irrévérencieux pour cette parodie parfaite des films d'espions, domaine où beaucoup de cinéastes s'étaient pourtant cassé les dents depuis trente-cinq ans. L'idée revient à Mark Millar, l'auteur de Kick-Ass et du comic book dont Kingsman est inspiré.

Il y a de l'humour, beaucoup d'humour, surligné par les numéros inspirés de Colin "super british" Firth ou Samuel L. Jackson en méchant qui a horreur du sang. Outre ce savoureux détricotage bondien, Kingsman est aussi une vraie réussite formelle grâce à une mise en scène énergique de Matthew Vaughn. Une perle déjantée dont on espère qu'elle reste sans suite. Pour garder un excellent souvenir.
.O.

Ajouter un commentaire

Votre note :

0
1
2-
2
2+
3
4
Nom :
E-mail :
Votre site web :
Titre :
Commentaire :
:)   :)
:(   :(
:grr:   :grr:
?!?   ?!?
Veuillez recopier ce code (4 lettres) :

Retour Accueil