Jamais de la vie




 
Réalisateur :
  Pierre JOLIVET
Acteurs :
  Olivier Gourmet, Valérie Bonneton, Marc Zinga, ...
     
Genre :
  Thriller
Durée :
  1 h 35
Date de sortie :
  08/04/2015
Titre original :
  Jamais de la vie
   
Note "critique" :
  2,33
 Classement 2015
  90 / 145

Résumé :
.O

xx
.O.
Gardien de nuit d’un centre commercial, Franck s’ennuie. Cet ancien ouvrier spécialisé, autrefois délégué syndical toujours prêt au combat, ne peut s’empêcher d’intervenir lorsqu’un 4x4 suspicieux attire son attention. Là débute son retour à la vie.
.O.

Xavier
@

.O.
19/04/2015
"Jamais de la vie", recommandé sur le forum que je fréquente, mais aussi parce qu'il y a Olivier Gourmet au casting et que c'est un acteur que j’apprécie.

Le résultat ? Je me suis demandé pendant longtemps où voulait en venir Pierre Jolivet et à quoi pouvait bien faire référence le titre du film. Suivre la vie d'un veilleur de nuit ou d'un vigile, cela semble tendance en ce moment au cinéma, mais cela ne fait pas automatiquement un bon film.

L'évocation de la vie antérieure de ce personnage est une des bonnes surprises du film, mais elle n'est pas assez creusée... l'évocation des travailleurs "pauvres" qui doivent être heureux d'avoir un travail qui ne leur permet qu'à peine de survivre était également une piste intéressante... mais le film choisit le chemin balisé de l'acte de "bravoure" (?) que le personnage d'Olivier Gourmet fera comme un preux chevalier prêt à laisser sa vie pour les autres... alors que les collègues seront catalogués en deux coups de cuillère à pot sans chercher ce qui les a poussé à passer à l'acte...

Bref, le film avait des atouts qu'il ne joue que de manière parcimonieuse et tout cela se traîne sans raison, sans réflexion et ce n'est pas la seconde partie du film qui rattrape cela. C'est vraiment dommage car on sent la sincérité de Pierre Jolivet mais j'ai eu comme l'impression qu'il ne voulait pas assumer la noirceur de son petit monde sans espoir et qu'il avait décidé de bifurquer vers un autre film qui laisserait plus d'espoir (enfin, pas pour tout le monde) mais sonne, du coup, assez faux.

"Jamais de la vie" ? Une intention louable, une réalisation ratée...
.O.


Première :
¤ ¤
 
Studio / Ciné Live :
# # # #
.O.
Un polar comme une étoile noire. Terrassant.
.O.

Ajouter un commentaire

Votre note :

0
1
2-
2
2+
3
4
Nom :
E-mail :
Votre site web :
Titre :
Commentaire :
:)   :)
:(   :(
:grr:   :grr:
?!?   ?!?
Veuillez recopier ce code (4 lettres) :

Retour Accueil