Jack




 
Réalisateur :
  Edward BERGER
Acteurs :
  Ivo Pietzcker, Georg Arms, Luise Heyer, ...
     
Genre :
  Drame
Durée :
  1 h 45
Date de sortie :
  08/04/2015
Titre original :
  Jack
   
Note "critique" :
  3,16
 Classement 2015
  24 / 145

Résumé :
.O

xx
.O.
Jack n’a que 10 ans mais il s’occupe déjà de manuel, son frère de 6 ans, et de sa mère, Senna, qui n’a jamais grandi. Alors qu’elle travaille la journée pour s’évader la nuit, la jeune mère perd la garde de ses enfants… qui tentent par tous les moyens de la retrouver.
.O.

Xavier
@ @ (+)

.O.
16/04/2015
L'affiche du film "Jack", vue dans un magazine avec les habituels commentaires élogieux qui accompagnent de plus en plus ces pages de publicité, m'avait attiré l’œil et le commentaire très positif d’une collègue, sur un forum que je fréquente assidûment, n'avait pas diminué mon envie de découvrir ce film dont l'histoire me faisait penser à un film japonais vu il y a quelques années et que j'avais beaucoup aimé (après recherche c'était "Nobody Knows" dans mon Top5 en... 2004 ! Outch... déjà 10 ans révolus ?!? ).

Un film allemand ? Toujours un bon point pour moi (surtout quand le vocabulaire est celui des enfants ce qui me permet de voir que mes 6 ans d'apprentissage n'ont pas été totalement vains !). La nationalité ne suffit pas et il faut rendre hommage aux deux enfants, Ivo Pietzcker et Georg Arms qui dans des styles radicalement opposés bouffent complètement la pellicule : pas de gamins qui se prennent pour des adultes et philosophes sur la vie, juste des pitchounes saisis avec beaucoup de finesse par le duo de réalisateurs.

Le climat "printemps/été" baigne tout le film, ces conditions climatiques donnant l'envie de sortir s'amuser ce que ne manque pas de faire la mère dans un parallèle déstabilisant avec les errements de ces petits qui semblent de simples jouets pour cette adulte qui est restée au stade de l’adolescence, âge où l’on veut les droits des adultes tout en gardant l’attitude des enfants qui refusent de prendre leurs responsabilités.

L'histoire tient à un fil et je me suis demandé pendant un bon moment quelle direction allait prendre le scénario : avec le moment d'inattention inévitable, le passage par le foyer qui fait craindre un film encore plus classique et ce retour en ville qui est parfois trop lent et plombe le film (mais qui pourrait s'apparenter à la remontée à contre-courant d'un cours d'eau avec l'espoir de retrouver la source). La fin, d'une délicatesse extrême serrera le cœur au plus endurci de spectateurs et ne manquera pas d’interroger sur le rôle des parents (et j’insiste sur le pluriel car il ne faut pas oublier qu’aucun des deux pères n’est présent…).

Bref, "Jack" n'est pas un grand film mais rien que pour ses deux jeunes acteurs et pour cette fin, il émargera au-dessus de la moyenne dans mon classement :o)
.O.


Première :
¤ ¤ ¤
 
Studio / Ciné Live :
# # # #
.O.
La mise en scène de Berger fait des mouvements de son héros le vecteur principal des émotions du film. Une réussite.
.O.

Ajouter un commentaire

Votre note :

0
1
2-
2
2+
3
4
Nom :
E-mail :
Votre site web :
Titre :
Commentaire :
:)   :)
:(   :(
:grr:   :grr:
?!?   ?!?
Veuillez recopier ce code (4 lettres) :

Retour Accueil