Invincible




 
Réalisateur :
  Angeline JOLIE
Acteurs :
  Jack O'Connell, Domhnall Gleeson, Garrett Hedlund, ...
     
Genre :
  Guerre
Durée :
  2 h 20
Date de sortie :
  07/01/2015
Titre original :
  Unbroken
   
Note "critique" :
  1,50
 Classement 2015
  79 / 145

Résumé :
.O

xx
.O.
Durant la Seconde Guerre mondiale, un bombardier américain s'abîme dans le Pacifique. Le coureur olympique Louis Zamerini en réchappe, survivant 47 jours sur un radeau, mais va être capturé par la marine japonaise. D'après une histoire vraie.
.O.

Xavier
@

.O.
11/01/2015
"Invincible" qui aurait dû s’appeler "Incassable" si Bruce Willis et M. Night Shyamalan n'avaient pas déjà utilisé ce titre il y a 15 ans !. Ce titre aurait mieux rendu l'état d'esprit de ce film qui retrace l'histoire vraie (ce qu'on nous rappel dès le début du film) d'un soldat américain qui était un coureur de fond de l'équipe olympique américaine qui a été prisonnier pendant la guerre et aura survécu à un nombre de situations impossibles assez hallucinant.

J'ai très rapidement craint le film au discours "Just do it" + "Never give up" avec la mise en image de ces histoires dont raffolent les Américains puisqu'elles font croire qu'en effet, juste avec de la volonté on peut tout dépasser et atteindre le nirvana (qui en général se caractérise par un tas non négligeable de $$$ ) tout en occultant ceux qui malgré un état d'esprit irréprochable ne peuvent pas profiter de la fontaine à dollar.

Heureusement, alors que le début du film est vraiment dans cet état d'esprit, la suite est plus "humaine". Malheureusement le scénario se prend les pieds dans le tapis lorsqu'il s'agit d'évoquer ces moments interminables en mer ou les travaux forcés dans les camps japonais.

Du coup on voit très clairement où le film veut en venir et la fin, qui nous raconte que c'est la croyance en Dieu qui a sûrement sauvé ce gars qui est, comme promis, rentré dans les ordres une fois de retour chez lui... m'a laissé assez perplexe.

Ce héros est finalement bien trop lice, sa relation avec le chef du camp tellement unilatérale qu'il n'en ressort pas grand-chose et si les acteurs ont donné de leur personne avec régime ultra poussée pour être crédible, pour moi l'important n'est pas vraiment là.

Bref, un film qui sera aussi vite vu qu'oublié, la musique signée Alexandre Desplat étant l'une des plus mauvaises que le compositeur français ait livrée depuis un bon moment. Suivant !
.O.


Première :
¤ ¤
 
Studio / Ciné Live :
# ??
.O.
non critiqué
.O.

Ajouter un commentaire

Votre note :

0
1
2-
2
2+
3
4
Nom :
E-mail :
Votre site web :
Titre :
Commentaire :
:)   :)
:(   :(
:grr:   :grr:
?!?   ?!?
Veuillez recopier ce code (4 lettres) :

Retour Accueil