Good Kill




 
Réalisateur :
  Andrew NICCOL
Acteurs :
  Ethan Hawke, Bruce Greenwood, Zoë Kravitz, …
     
Genre :
  Thriller
Durée :
  1 h 35
Date de sortie :
  22/04/2015
Titre original :
  Good Kill
   
Note "critique" :
  1,75
 Classement 2015
  72 / 145

Résumé :
.O

xx
.O.
Tom Egan, ancien pilote de chasse, s’est reconverti en pilote de drones. Un travail qu’il vit de plus en plus mal au quotidien et qui met en péril son couple et sa vie de famille.
.O.

Xavier
@ @ (-)

.O.
30/04/2015
Good Kill était mon attente numéro 1 pour cette semaine et le résultat est très décevant. Le réalisateur de "Lord Of War" est derrière la caméra ? Il est aussi scénariste ? mais que s'est-il passé ces 10 dernières années pour que l'écart soit si important entre ces deux films ? Si le sujet avait de quoi lancer la polémique, je comptais sur Andrew Nichols pour faire preuve de son habilité à manier le poil à gratter et non nous servir un film plat et rempli de bons sentiments (cette fin... ).

Réfléchir sur cette nouvelle guerre qui se fait quasiment assise, devant son ordinateur à la maison ? Banco ! J'aime cette question sur l'utilité de garder des combinaisons de vol alors qu'on est enfermé dans un container mais elle est à peine esquissée et vite oubliée ! Ils auraient pu se poser la question d'être cinq dans ce container alors qu'on voit qu'un homme seul peut faire le travail... on pourrait même se demander pourquoi il faut encore un humain derrière ces drones alors qu'avec la tactique numéro 2 rentrer une position géographique et un horaire semble largement suffisant.

Réfléchir ? Quelle drôle d'idée... à la place on nous propose le classique film de vétéran qui a du mal à raccrocher et qui subit le stress post combat (bien compréhensible mais absolument pas pris en compte par les autorités dans le film ? c'est bizarre...). Le discours sur les jeunes qui arrivent là uniquement via les jeux vidéo est un peu court, les multiples cibles explosées tout au long du film ne font guère d'effet (mais c'est sûrement voulu pour montrer la manière dont on est déconnecté de la guerre lorsqu'on est à 10 000 km) et les relations dans le couple sont tellement attendues que ça en devient lourd.

Bref, "American Sniper" a fait beaucoup mieux en début d'année mais je pense que ce n'est pas la seule explication au raté de "Good Kill" qui n'ose pas mener à fond sa thèse qui s'arrête à "si on arête, en face ils n’arrêteront pas donc on continue".... ah oui, avec ça, on va loin...

Quelle déception :-/
.O.


Première :
¤ ¤
 
Studio / Ciné Live :
# ??
.O.
Non critiqué
.O.

Ajouter un commentaire

Votre note :

0
1
2-
2
2+
3
4
Nom :
E-mail :
Votre site web :
Titre :
Commentaire :
:)   :)
:(   :(
:grr:   :grr:
?!?   ?!?
Veuillez recopier ce code (4 lettres) :

Retour Accueil