Fatima




 
Réalisateur :
  Philippe FAUCON
Acteurs :
  Soria Zeroual, Zita Hanrot, Kenza Noah Aïche, ...
     
Genre :
  Drame
Durée :
  1 h 20
Date de sortie :
  07/10/2015
Titre original :
  Fatima
   
Note "critique" :
  3,83
 Classement 2015
  23 / 145

Résumé :
.O

xx
.O.
Quittée par son mari, Fatima fait ce qu'elle peut pour élever des filles. Alors qu'elle maîtrise mal le français, ses enfants parlent à peine l'arabe. Si son aînée, qui s'apprête à entrer en fac de médecine, la respecte, un fossé s'est creusé entre Fatima et sa cadette Souad, 15 ans, pas tendre avec elle...
.O.

Xavier
@ @ (+)

.O.
09/10/2015
Chronique d'une vie ordinaire pour une femme qui n'a rien d'extraordinaires amis qui tente d'élever du mieux possible ses deux filles pendant que le père vie sa vie ailleurs...

Comment s'intégrer dans un pays dont on ne parle pas la langue ? La langue sera en effet au cœur du film entre ceux qui la maitrise bien, ceux qui pensent la maîtriser et ceux qui ne la maitrise pas. Entre la grande sœur qui fait son maximum pour réussir ses études de médecine, entre la petite sœur qui a lâché les études mais se révolte contre la Terre entière et cette mère qui fait tout ce qu'elle peut pour offrir la meilleure vie à ses enfants mais doit supporter le regard plein de jugement qui est porté sur elle.

Quelle est son parcours ? le film ne le dira jamais et je trouve que c'est vraiment dommage car il aurait été intéressant de comprendre comment cette femme qui s'exprime parfaitement en arabe et qui écrit ses pensées dans un journal intime qui est partagé dans la seconde partie du film avec le spectateur, s'est retrouvée dans son petit appartement avec deux enfants et un mari qui vient faire le beau auprès d'elles une fois tous les 36 du mois.

Le passé n'intéresse pas les scénaristes ? Alors autant s'intéresser au présent avec les deux filles qui sont croquées de manière plus ou moins réussie : autant la grande permet de brasser un grand nombre d'idées, autant la plus petite, qui se sent déjà oublié dans sa famille, se retrouve aussi oublié à l'écran... ce qui est bien dommage car sa révolte qui la mène dans le mur m'a paru plus intéressante et soulevant plus de questions sans réponses que celles évoquées lorsqu'on est avec l'aînée.

Le regard des autres, la parole... je me suis demandé si la ère était vraiment testée par la femme qui l'embauche ou si ce n'était simplement qu'un choc entre deux mondes, celui où chaque centime compte et celui ou un billet n'est qu'un bout de papier comme les autres ? Peut-être suis-je bisounours mais je ne suis pas certains de la bonne interprétation.

Au final, le film est intéressant et soulève de nombreuses questions mais j'ai trouvé qu'il ne se mouillait pas beaucoup dans l'analyse de la situation qu'il présente ou dans les moyens de faire changer cela... C'est une tranche de vie plutôt bien filmée mais il manque un point de vue, quelque chose qui sortirait le film de son statut de témoin d'une situation pour en faire un bel objet de réflexion. La différence est parfois infime mais je n'ai pas ressenti ce basculement et je suis sorti de la salle avec un sentiment mitigé : le film est au-dessus de pas mal de longs-métrages sorti depuis un moment mais il ne m'a pas vraiment embarqué non plus... du coup il aura la moyenne, c'est évident, mais pas beaucoup plus ( les critiques "pro" ne sont pas de mon avis puisque le film obtiendra, quelques mois plus tard, le César du meilleur film de l'année !).
.O.

Première :
¤ ¤ ¤ ¤
 
Studio / Ciné Live :
# # # # #
.O.
Philippe Faucon use des plans fixes, cadre suffisamment près des corps pour ne laisser entrer à l'image que l'essentiel. (...) Aucune musique additionnelle ne vient ajouter un surcroît d'émotion, le scénario avance avec précision et une infinie douceur.
.O.

Ajouter un commentaire

Votre note :

0
1
2-
2
2+
3
4
Nom :
E-mail :
Votre site web :
Titre :
Commentaire :
:)   :)
:(   :(
:grr:   :grr:
?!?   ?!?
Veuillez recopier ce code (4 lettres) :

Retour Accueil