Difret




 
Réalisateur :
  Zeresenay MEHARI
Acteurs :
  Meron Getnet, Tizita Hagere, Haregewine Assefa, ...
     
Genre :
  Drame
Durée :
  1 h 40
Date de sortie :
  08/07/2015
Titre original :
  Difret
   
Note "critique" :
  2,00
 Classement 2015
  33 / 145

Résumé :
.O

xx
.O.
En Éthiopie, Hirut, 14 ans, se fait enlever par des hommes, comme le veut la tradition, pour être mariée à celui qui l’a choisie. Elle s’échappe en tuant son promis, et risque la peine de mort…
.O.

Xavier
@ @

.O.
08/07/2015
"Difret" avait attiré mon attention par son extrait malgré la mention "tirée d'une histoire vraie", bien mise en avant, ce qui me fait plutôt fuir en général les films puddings contre lesquels on est censé ne rien pouvoir dire puisque "c'est vrai" !

De fait, la bande-annonce raconte la quasi-intégralité du film... cela sera mal vu si je dis que cela enlève tout suspens, mais il faut être honnête : si l'histoire avait mal fini, elle n'aurait pas terminé sur nos écrans donc pour moi l'intérêt d'un tel film est ailleurs.

Il est normal de jouer sur l'émotion et de raconter ce genre d'histoire qui montre qu'il n'y a pas si longtemps (moins de 20 ans) des traditions, encore bien implantées, niaient de nombreux droits aux femmes. Malheureusement, l'émotion a des limites et j'aurais adoré que le film garde cela pour sa première demi-heure et qu'il développe dans l'heure suivante ce qu'il expédie en 5 phrases affichées à l'écran juste avant le générique final.

Le "combat" entre les gens des villes et ceux des campagnes, des modernes contre les anciens... comment faire évoluer les mentalités dans un pays sans passer pour un dictateur de conscience ? L'école apparaît une fois de plus comme planche de salut mais cela ne suffit pas lorsque les contraintes économiques et traditionnelles rentrent en jeu.

Le film est finalement assez frustrant car j'aurais aimé comprendre pourquoi le tribunal populaire penche pour une sanction qui s'éloigne (déjà) de la "coutume" que cherchent à faire appliquer les parents du défunt. J'aurais aimé comprendre comment la plainte contre le ministre de la Justice aboutit à sa démission. J'aurais aimé voir comment les nouvelles lois avaient été présentées au peuple et si elles étaient vraiment appliquées dans les faits...

Je n'attendais pas un reportage mais quelque chose de plus solide, qui s'appuie sur les quelques moments franchement touchants du film, lorsque la petite Hirut dit qu'elle est contente pour elle mais qu'elle est consciente que ça ne protège pas les autres... J'aurais aimé un cas de départ moins "évident" (mais là on me ressortira "l'histoire vraie") ou au moins une histoire similaire en parallèle pour voir si c'est le viol qui a fait pencher la décision du "bon côté"...

Bref, on ressort de ce film en se disant que cette gamine avait une belle force de caractère, que les femmes avocates abattent un boulot remarquable. Tout ceci est vrai, mais je suis intimement persuadé qu'il y avait moyen de faire un film bien plus fort à partir de ce matériau en or, du coup je suis ressorti un peu frustré par cette lecture finale qui ouvrait tant de champs d'exploration (mais un "Difret 2" explorant cela est bien hypothétique...).
.O.


Première :
¤ ¤
 
Studio / Ciné Live :
# ???
.O.
non critiqué
.O.

Ajouter un commentaire

Votre note :

0
1
2-
2
2+
3
4
Nom :
E-mail :
Votre site web :
Titre :
Commentaire :
:)   :)
:(   :(
:grr:   :grr:
?!?   ?!?
Veuillez recopier ce code (4 lettres) :

Retour Accueil