Dheepan




 
Réalisateur :
  Jacques AUDIARD
Acteurs :
  Antonythasan Jesuthasan, Kalieaswari Srinivasan, Claudine Vinasithamby, ...
     
Genre :
  Thriller
Durée :
  1 h 55
Date de sortie :
  26/08/2015
Titre original :
  Dheepan
   
Note "critique" :
  3,00
 Classement 2015
  101 / 145

Résumé :
.O

xx
.O.
Dheepan, ancien Tigre Tamoul, cherche à quitter le Sri lanka où la guerre civile s'achève. Pour ce faire, il voyage avec une femme et une petite fille qu'il ne connait pas, afin de présenter aux douanes françaises l'image d'une famille, qui lui permettra d'obtenir plus facilement un visa...
.O.

Xavier
@

.O.
09/09/2015
J'avais pourtant survolé les critiques sur le forum cinéma que je fréquente et compris que le film était loin de faire l'unanimité (il faudra d'ailleurs que je regarde s’il y a eu, au final, au moins un avis positif...) mais mon coté "défenseur de la veuve et de l'orphelin" a pris le dessus et je me suis dit que, peut-être, je pourrais être pour une fois celui qui défend un film qui n'a pas convaincu plutôt que la voix dissonante qui n'a pas aimé le film adoré par tout le monde :-p

"Winter Sleep" était une excellente Palme d'Or qui a terminé tout en haut de mon classement 2014 en compagnie de "Only lovers left alive" et "Timbuktu" pour un trio qui avait de l'allure, au milieu d'une année pas terrible... du coup le crédit accordé au Palmarès du festival cannois était remonté mais je crois que les montagnes russes vont reprendre avec ce cru 2015 qui n'a rien de franchement enthousiasmant. Il faut croire que les critères qui ont motivé les frères Coen (présidents du jury cette année) sont assez éloignés des miens car le palmarès final me semble terriblement injuste envers deux des rares films qui m'ont convaincu : "Tale of Tales" et "Valley of love".

Enfin, revenons à nos moutons... l'histoire avait tout pour résonner avec l'actualité : cette "famille" qui se regroupe pour obtenir des papiers et venir en France rappelle le débat actuellement sur les migrants qui meurent en mer ou errent sur les routes entre différents pays à destination de l'Eldorado anglais. Un point de départ qui pourrait donner lieu a une belle réflexion mais le scénario est d'un niveau assez atterrant et je me demande quelle idée ceux qui l'ont écrit (il me semble en avoir vu passer trois, dont le réalisateur, lors du générique final) avaient en tête lorsqu'ils ont pondu ce pseudo "Old boy" du pauvre...

Le pire c'est que cela commençait de manière correcte avec cette famille recomposée, l'expatriation "rapide" (pas besoin de grands dessins) et surtout cet entretien pour obtenir le droit d'asile qui montre que même dans la misère, les affaires ne s'arrêtent jamais. Comme disait Matthieu Kassovitz, "jusque là, tout va bien..." mais ici, ce qui compte, ce n'est pas l'atterrissage mais la suite du film puisque sur 120 minutes, il n'y en a pas 10 qui se sont écoulées.

"Le pré" ? On sent dès le départ le traquenard, mais la banlieue informe et vérolée qui ressemble à une prison à ciel ouvert semble être faite pour vraiment montrer toute la misère du monde... avaient-ils peur qu'on ne comprenne pas le "message" ? groumpf ! Audiard a du le penser et il n'y va pas avec le dos de la cuillère et tout son film continu sur ce format avec plan de nuit sur fond de lumière rouge et petit bonhomme qui prend feu sans qu'on comprenne trop pourquoi (des réminiscences de son ancienne vie ? encore une fois, quelle subtilité !).

Qu'est venu faire Vincent Rottiers dans cette galère ? Bonne question... et Marc Zinga ? Lui aussi on ne le voit quasiment pas mais il a un rôle à deux sesterces qui lui permettra de dire qu'il a joué dans un film primé à Cannes alors que je l'ai déjà vu nettement plus présent à l'écran et bien meilleur... Bref, il n'y a pas grand-chose à sauver de ce tout petit film qui ne marquera pas l'année 2015...
.O.


Première :
¤ ¤ ¤ ¤
 
Studio / Ciné Live :
# # # #
.O.
Une plongée tour à tour bouleversante, inquiétante, haletante, et même traversée de pointes d’humour.
.O.

Ajouter un commentaire

Votre note :

0
1
2-
2
2+
3
4
Nom :
E-mail :
Votre site web :
Titre :
Commentaire :
:)   :)
:(   :(
:grr:   :grr:
?!?   ?!?
Veuillez recopier ce code (4 lettres) :

Retour Accueil