Coup de chaud




 
Réalisateur :
  Raphaël JACOULOT
Acteurs :
  Jean-Pierre Darroussin, Grégory Gadebois, Karim Leklou, ...
     
Genre :
  Drame
Durée :
  1 h 40 
Date de sortie :
  12/08/2015
Titre original :
  Coup de chaud
   
Note "critique" :
  2,50 
 Classement 2015
  10 / 145

Résumé :
.O

xx
.O.
Quand la canicule s'abat sur leur village, les agriculteurs s'inquiètent pour leurs récoltes. Josef Bousou, un jeune homme un peu simplet et violent va cristalliser les passions. Diane, une céréalière, l'accuse de vol et une jeune fille se plaint de son comportement. Mais un jour, Josef est retrouvé sans vie dans la cour de la maison familliale...
.O.

Xavier
@ @ (+)

.O.
19/08/2015
J'ai été embarqué par "Coup de chaud" qui, malgré ses premières images qui laissent penser que nous allons avoir le droit à une enquête classique en mode "qui (et pourquoi) a poignardé ce jeune se balade sous la pluie en mauvaise posture", part dans une direction toute autre pendant quasiment tout le film ce qui m'a parfaitement convenu.

Coup de chaud ? Pour atteindre cet état, il faut un certain temps et le film le prends, ce qui pourra peut-être lui être reproché, tout comme certaines facilités (sur le temps justement), mais la vie de ce (tout) petit village est rendue de manière intéressante avec des habitants qui n'ont rien de sympathique sans pour autant devenir antipathiques : oui, ils sont humains et ce n'est pas toujours joli à voir mais que ce soit le maire (Darroussin égal à lui même), l'agricultrice qui a du mal à joindre les deux bouts, le couple d'épiciers et leur fille qui connaît tout ce qui se fait au village, le couple de nouveaux arrivant qui a du mal à faire son trou, le riche agriculteur et ses enfants qui sont dans leur monde et écrasent les autres, ... quasiment tous pourraient craquer face à ce jeune Josef interprété parfaitement par Karim Leklou (déjà vu dans "Suzanne" et "Les géants", il se fait une belle filmo !) qui donne à son personnage un coté neutre qui m'a beaucoup plu : on ne sait pas comment le prendre lui qui, dans un premier temps, est le "gentil" du village face à qui on est mal à l'aise mais qu'on laisse faire avec "bienveillance" (?) avant que son attitude tourne petit à petit au comportement plus oppressant...

La suite interroge sur la manière dont aurait pu être "géré" Josef qui sert au final de bouc émissaire mais qui ne fait rien pour éviter cela... est-il foncièrement "mauvais" (je n'aime pas ce terme mais n'en trouve pas d'autre) ? est-il manipulé ? se rend-il compte de la manière dont il agit ? La question se pose tout comme sur les agissements des uns et des autres (famille proche, villageois, institution...) et ce qu'il aurait fallu changer pour ne pas arriver à cette funeste. Comment se comporter avec lui pour prendre en compte son handicap sans pour autant ne rien dire et tout accepter ce qui n'est pas tenable sur un temps plus important ? Bonne question dont je n'ai pas la moindre idée de la réponse.

La suite de cette critique dévoile des éléments trop importants du film donc évitez de lire si vous comptez le voir... sinon, surlignez le texte et vous pourrez lire la suite de mes réflexions ;-)

Si je ne comprends pas ce que vient faire dans ce village le couple de nouveaux arrivants (puisque tout montre que c'est la femme qui prend les décisions et que lui subit continuellement ; que c'est elle qui a le plus du mal à se faire à cette "nouvelle vie", que c'est lui qui a pourtant pris des risques en quittant son poste d'employé pour devenir auto entrepreneur, ...), j'ai trouvé intéressant que ce soit lui, foncièrement gentil, que j'ai senti comme une sorte de "frère jumeau opposé" de Josef (ne parle quasiment pas, se met toujours en retrait, incapable de s'imposer par peur du regard des autres) qui se retrouve à être celui qui tuera Josef (là encore, débat en sortant du cinéma : pour moi c'est quasiment un suicide - même si la présence du couteau dans les mains laisse penser que... - mais il m'a été répondu que ça ne pouvait pas en être un vu l'état de conscience de Josef ? vous en pensez quoi ?).

Pourquoi cette fin m'a plu ? Si elle pourra sembler évidente à ceux qui étaient dans une optique "policière", j'ai surtout vu une critique du système : au final ce sont les deux éléments "extérieurs" qui se neutralisent et le village repart comme si rien ne s'était passé, sans s'interroger sur les manières d'agir des uns et des autres, sans réflexions... une attitude que l'on a facilement une fois un drame passé, cela semblant rapidement loin de nous tandis que la faculté à oublié à une vitesse hallucinante certaines choses fait le reste...

Bref, ce "coup de chaud" n'est pas un grand film mais un petit film solide, au casting super consistant qui permet de nombreuses discussions intéressantes en sortant de la salle de cinéma... du coup il aura sans soucis la moyenne bien qu'un peu plus de subtilité aurait surement permis de passer au niveau supérieur :o)
.O.

Première :
¤ ¤ ¤
 
Studio / Ciné Live :
# #
.O.
Tout reste très froid dans ce "Coup de chaud", où l'on peine à ressentir de l'empathie pour «l'étranger» interprété par un Karim Karim Leklou habité.
.O.

Ajouter un commentaire

Votre note :

0
1
2-
2
2+
3
4
Nom :
E-mail :
Votre site web :
Titre :
Commentaire :
:)   :)
:(   :(
:grr:   :grr:
?!?   ?!?
Veuillez recopier ce code (4 lettres) :

Retour Accueil