Xenia

xxx
xxx
 
Réalisateur :
  Panos H. KOUTRAS
Acteurs :
  Kostas Nikouli, Nikos Gelia, Yannis Stankoglou, ...
     
Genre :
  Comédie dramatique
Durée :
  2h05
Date de sortie :
  18/06/2014
Titre original :
  Xenia
 
Note "critique" :
  2,33
 Classement 2014
  70 / 181

Résumé :
.O

xx
.O
A la mort de leur mère d'origine albanaise, Dany er son frère Odysseas quittent Athènes pour Thessalonique afin d'y retrouver leur père qu'ils ont très peu connu pour qu'il les aide à acquérir enfin la nationalité grecque.
.O.

Xavier
@ @ (-)

.O.
22/06/2014
On termine avec le film qui avait démarré ma journée car je voulais être frais et dispos pour accueillir comme il se doit le film N°1 de thrasybule concernant la section "un certain regard" de Cannes 2014, la confirmation "nuages-ienne" ne faisant que rajouter à l'attente.

Je crois que j'ai eu ma première alerte quelques minutes après le début du film (une ou deux en fait, quand j'y repense  :-() lorsque le toubib demande au "héros" si il a encore ses absences et que ce dernier répond tout en ayant le nez qui s'allonge (à défaut d'autre chose  :-p).

Et hop, on s'embarque encore dans un film ou les passages de grand n'importe quoi seront mis sur le compte des absences du personnage... facilité, quand tu nous tiens. Ce jeune ado qui se prend pour un adulte aura tous les attributs nous montrant son immaturité entre la sucette/tétine, le lapin/nounours, l'inconscience face au danger et cette sensation d'être immortel, son portable avec lequel il se prend en photo (même après 3 jours sans le charger)... qui me donne envie de lui coller des baffes pour qu'il revienne un peu sur Terre !

Je sais que c'est une fable, mais elle se retrouve entre deux envies qui peinent à se fondre l'une dans l'autre de manière harmonieuse : la réalité (avec les passages assez glaçants dans les rues d'Athènes) et la rêverie totale (le lapin....). Du coup on a parfois l'impression d'un grand n'importe quoi, comme cette altercation qui débouche sur un coup de feu (prévisible), le passage du lapin malade (euh... ça va les gars ?) ou la prise d’otage finale qui n'arrive pas à vraiment aller au bout de son idée (on se fiche que ce soit ou non le père, l'important est ailleurs).

L'histoire entre le frère et la jeune Ukrainienne est sans intérêt, les scènes de musique et/ou danse m'ont laissé froid et quand je pense aux délires que l'ont peut se faire avec mon frangin, je n'ai pas senti de réel feeling entre ces deux frangins (on me dira qu'ils se sont quittés il y a un moment et qu'ils vont renouer le lien mais... ça sonne faux à mes yeux).

Bref, j'ai trouvé le film long et cela dès la première demi-heure, je ne me suis pas laissé embarqué dans cette aventure et j'en suis presque désolé car j'avais envie d'aimer ce film. Ce n’est pas grave, ce sera pour un autre  :-s 
.O.

Première :
¤ ¤ ¤
 
Studio / Ciné Live :
# # (+)
.O.
Débute un road movie que l'on aurait espéré homérique, mais qui va s'avérer plutôt paisible et trop rarement traversé par des éclairs dramatiques.
.O.

Ajouter un commentaire

Votre note :

0
1
2-
2
2+
3
4
Nom :
E-mail :
Votre site web :
Titre :
Commentaire :
:)   :)
:(   :(
:grr:   :grr:
?!?   ?!?
Veuillez recopier ce code (4 lettres) :

Retour Accueil