Tom à la ferme

xxx
xxx
 
Réalisateur :
  Xavier DOLAN
Acteurs :
  Xavier Dolan, Pierre-Yves Cardinal, Lise Roy, ...
     
Genre :
  Thriller
Durée :
  1 h 45
Date de sortie :
  16/04/2014
Titre original :
  Tom à la ferme
 
Note "critique" :
  3,00
 Classement 2014
  35 / 181

Résumé :
.O

xx

.O
Tom, un jeune homme travaillant dans l'univers de la pub, se rend dans le fin fond de la campagne quebécoise pour assister aux obsèques de son ami. Mais ni la mère ni le frère du mort ne connaissent la nature de sa relation avec le défunt.
.O.


Xavier
@ @ (+)

.O.
24/04/2014
Après 2 films sans saveur (« Apprenti Gigolo » et « 96 heures ») finir une après-midi ciné avec un film de Xavier Dolan est l’assurance de ne pas avoir un film passe-partout. Le résultat n’est pas complètement convaincant mais cela semble la marque de fabrique de cette année 2014 avec des films bancals qui peinent à m’emporter complètement. Cette fois le film réussit un tour de force : me faire écrire en 24h une critique négative puis une critique positive… preuve que le film m’a divisé mais comme je n’aime pas les journaux qui ne se mouillent pas en donnant deux avis opposés comme s’ils ne voulaient pas prendre parti, moi je ne le ferai pas et resterai sur une idée positive d’un film qui donne pourtant pas mal de fois l’occasion de se faire tailler en pièce.

Au final, je vois ce film comme un énorme fantasme de la part de Tom. Ce citadin qui bosse à Montréal, dans le milieu de la pub, semble avoir une capacité à la rêverie, à l’évasion, mais aussi à voir tout en noir tout en espérant réussir à changer les choses de manière positive…

Pour moi, ce gars perd pied au moment ou il rejoint cette ferme perdue dans cette campagne qu’il décrit à un moment donné avec des termes qui n’auraient pas dépareillé sur les banderoles du Stade de France il y a quelques années...

En face de lui, le même schéma se répète avec cette mère qui a visiblement perdu pied et qui rêve la vie « idéale » de son fils. Au milieu, comme un maitre du jeu, le frère mène la danse tout heureux de se retrouver avec deux marionnettes au lieu d’une.

Que va devenir « Sweet Tom » au milieu de ce monde de fou ? Là où tout le monde prendrait la poudre d’escampette, lui choisit une option qui dans un premier temps surprend et qui m’a fait lâcher le film… non, les gars, il ne faut pas déconner ! L’explication qui viendra plus tard rend plausible ce choix mais c’est alors le personnage du frère qui part en sucette, son « développement » étant ultra méga cliché.

Le film retrouve une bouffée d’oxygène sur la fin mais, là encore, alors qu’on se demande où nous mène Dolan, on obtient à la fin du générique une petite scène toute bête qui semble nous dire que tout ce que l’on a vu n’est qu’un simple fantasme de feu rouge, qu’en effet le personnage principal a perdu son copain, qu’il devrait aller voir la mère de se dernier mais qu’il n’assume pas plus que lui son homosexualité… qu’il pense que ceux qui le persécute sont des homosexuels refoulés et qu’en étant sympa avec eux, en se fondant dans la masse, il se fera adopter.

Cette bête vision d’un feu vert, je ne l’ai pas vu comme une autorisation à avancer dans la vie, mais seulement comme une reprise de la vie réelle après que la machine à fantasme se soit emballée pendant les 50 secondes d’attentes au feu rouge… il aurait été intéressant de le voir quitter Montréal en direction de la ferme à ce moment-là, de voir sa voiture en « bon état » et non cette quasi épave avec laquelle il est arrivé au début du film à la ferme pour confirmer ce parti pris de ma part mais peut-être me suis-je égaré sur une fausse piste et que celle que vous suivre vous mènera directement dans le mur :$
.O.


Première :
¤ ¤
 
Studio / Ciné Live :
# # # # (+)
.O.
Dolan chorégraphie des scènes à la manière de déferlantes de désir muet, à l'image d'un tango interdit avec l'ennemi, ou de bourrasque d'amour d'une mère subitement déchaînée. Elle veut comprendre... ce qu'elle ne comprend peut-être que déjà trop bien. Xavier Dolan, lui, a TOUT compris. Cette fois, c'est sûr.
.O.

Ajouter un commentaire

Votre note :

0
1
2-
2
2+
3
4
Nom :
E-mail :
Votre site web :
Titre :
Commentaire :
:)   :)
:(   :(
:grr:   :grr:
?!?   ?!?
Veuillez recopier ce code (4 lettres) :

Retour Accueil