The rover

xxx
xxx
 
Réalisateur :
  David MICHOD
Acteurs :
  Guy Pearce, Robert Pattinson, Scoot McNairy, ...
     
Genre :
  Drame
Durée :
  1 h 40
Date de sortie :
  04/06/2014
Titre original :
  The rover
 
Note "critique" :
  2,50
 Classement 2014
  143 / 181

Résumé :
.O

xx
.O
L'économie occidentale s'est effondrée, les mines australiennes tournent encore et cette dernière industrie attire des hommes tous plus dangereux les uns que les autres. Dans cette société sans loi, la survie se joue dans la violence.
.O.

Xavier
@

.O.
06/06/2014

J'avais dit que je ne comprenais pas l'enthousiasme autour de "Animal kingdom" ? et bien je n'ai pas encore lu de critique sur ce "the rover" mais j'ai vu qu'il était présenté à cannes (apparemment hors compétition) et je retrouve Pattinson après "Maps to the stars" et.... quelle sélection pourrie cette année à Cannes ! :-(  

le film pédale dans la semoule constamment, cette course poursuite avec homme taciturne qui répète deux fois toutes ses répliques et simplet pattinsonien pas meilleur donne une pseudo ode au "non-sens" qui laisse le champ libre au spectateur pour meubler. "10 ans après la chute" annonce le film au départ ? la chute de quoi ? Des scénaristes stars au profit des poseurs à deux sesterces , surement...

On évoque rapidement "les mines" mais c'est pour faire joli e tune fois la première scène amusante, c'est du pilotage automatique de basse facture qui nous est proposé par David Michôd qui est crédité au générique pour la réalisation mais aussi si j'en juge par la fiche sur allo ciné pour :

Scénariste : David Michôd
Auteur : Joel Edgerton
Collaboration au scénario : David Michôd
Collaboration au scénario : Joel Edgerton
Auteur : David Michôd  

Peut-être a-t-il aussi assuré la musique (lassante dans sa faiblesse) ? en tout cas c'est certain qu'il aurait du faire lire son scénario à des copains pour qu'il lui explique que le gruyère à l'écran, ça ne passe pas sauf si l'atmosphère est exceptionnelle... ce qui n'est pas le cas ici !

Aller, pour être honnête il y a de beaux paysages avec ces teintes de violets au moment du coucher ou du lever du soleil mais à part ça on a TOUS les clichés (le gars c'est Lucky Luke en cas de besoin) et 10 ans après "la chute", on trouve quand même de l'essence sans trop de difficulté (c'est mieux pour faire un road trip..).

Non, vraiment, il n'y a pas grand-chose à sauver et ce n'est pas la fin, vaste blague, qui me fera changer d'avis. Et un navet pour la salle 11, un !

P.S. : un @ car 0,5 ce n'est pas possible mais il n'est pas dit qu'en fin d'année il rejoigne ses copains au ras des paquerettes...
.O.


Première :
¤ ¤ ¤
 
Studio / Ciné Live :
# # # (+)
.O.
Dans les rôles centraux, la dureté rugueuse de Guy Pearce se marie parfaitement avec l'innocence perdue dégagée par Robert Pattinson. Toute ressemblance avec des personnages et des situations économiques existant ou... sur le point d'exister est évidemment ici tout sauf fortuite.  
.O.

Ajouter un commentaire

Votre note :

0
1
2-
2
2+
3
4
Nom :
E-mail :
Votre site web :
Titre :
Commentaire :
:)   :)
:(   :(
:grr:   :grr:
?!?   ?!?
Veuillez recopier ce code (4 lettres) :

Retour Accueil