The Face of Love

xxx
xxx
 
Réalisateur :
  Arie POSIN
Acteurs :
  Robin Williams, Ed Harris, Annette Bening, ...
     
Genre :
  Drame
Durée :
  1 h 30
Date de sortie :
  16/07/2014
Titre original :
  The Face of Love
 
Note "critique" :
  1,33
 Classement 2014
  43 / 181

Résumé :
.O

xx
.O
Nikki est veuve depuis cinq ans. Un jour, en faisant des courses, elle aperçoit au loin un ville ressemblant terriblement à son ancien compagnon, son double parfait. Bouleversée, Nikki décidé de partir à sa recherche.
.O.

Xavier
@ @

.O.
16/07/2014
Honnêtement, le film n'est pas très bon et je comprends que Ciné live l'ai descendu mais... dans une ribambelle de scenario sans idée, le départ de celui-ci m'a intrigué et les developpements à l'écran m'ont donné l'envie de ne pas m'arêter à ce qui nous était montré pour partir dans de grandes reflexions sur l'Amour.

Il y a de quoi faire avec cette femme qui rencontre un sosie de son mari décédé quelques années auparavant et, directement, retombe raide dingue de lui. L'amour serait donc uniquement "physique" ? Allez savoir... ;-)

Le film peine à vraiment montrer la bataille qui s'engage entre ces deux personnes qui ont les pieds sur terre mais qui sont toutes les deux à la recherche de cette étincelle qu'ils ont déjà vécut mais qui se conjugue aujourd'hui au passé : lui dit qu'il ne veut pas expliciter les problèmes qu'ils ressent car il a enfin trouvé quelqu'un qui le dévore du regard matin midi et soir... elle sait pertinament que ce n'est pas la réincarnation de son mari mais elle accepte de passer certains détails pour retrouver son "confort" perdu. Cette recherche commune qui fait perdre le bon sens à ces personnage principaux aurait mérité d'être developpée mais les scénaristes n'ont pas assumé et préféré nous coller un voisin joué par Robin Williams qui est là pour faire de la figuration (il a vraiment disparu de la circulation ces derniers temps et c'est bien dommage), une fille qui est censé mettre en relief l'attitude de sa maman qui fait exactement le contraire de ce qu'elle dit et ajouter dans le pathos avec une faiblesse dans le coeur d'Ed Harris.

Bref, la guimauve est un peu trop forte et le film aurait dû être plus sec pour vraiment convaincre mais, au coeur de cet été cinématographique desespérant, le film sort du lot et j'aurais presque envie de lui donner la moyenne malgré tous ses défauts.
.O.


Première :
¤
 
Studio / Ciné Live :
#
.O.
(...) un mélo qui se traîne en longueur dans des conventions de téléfilms.
.O.

Ajouter un commentaire

Votre note :

0
1
2-
2
2+
3
4
Nom :
E-mail :
Votre site web :
Titre :
Commentaire :
:)   :)
:(   :(
:grr:   :grr:
?!?   ?!?
Veuillez recopier ce code (4 lettres) :

Retour Accueil