Palma Real motel

xxx
xxx
 
Réalisateur :
  Aaron FERNANDEZ
Acteurs :
  Kristyan Ferrer, Adriana Paz, Eliseo Lara Martínez, ...
     
Genre :
  Comédie dramatique
Durée :
  1 h 40
Date de sortie :
  23/07/2014
Titre original :
  Las horas muertas
 
Note "critique" :
  2,66
 Classement 2014
  145 / 181

Résumé :
.O

xx
.O
Au Mexique, sur la côte de Veracruz, Sebastian, 17 ans, reprend seul la direction du petit motel de son oncle, obligé de s'absenter pour des raisons de santé. Les chambres accueillent les couples illégitimes de la région.
.O.

Xavier
@

.O.
25/08/2014
J'ai finalement vu hier "Palma real motel" et mon avis est très très mitigé encore plus que pour "les combattants" : tout semble trop prévisible dans ce motel et je n'ai pas trouvé les promesses du titre (les heures creuses en VO) dans l'histoire de ce jeune homme.

Il faut avouer que faire passer à l'écran cet état d'esprit particulier qu'on peut avoir lorsqu'on s'ennuie sans pouvoir bouger de son poste relevait de la gageure... la machine à fantasme sur les clients qui viennent pour quelques heures à l'hôtel était le plus évident mais elle ne marche que bien peu... Les travaux évoqués par l'oncle ? Cela pourrait occuper mais il met bien du temps à s'y mettre... L'amitié avec les voisins ? La scène sur la plage m'a paru téléphonée...

On nous sert donc un parallèle faiblard entre la découverte d'un métier et la découverte de l'amour, l'histoire de cette vendeuse qui galère dans son job comme dans sa vie sentimentale et cette impression que le personnage principal est trop lisse, manque de vie pour vraiment tenir le film sur ses épaules.

Bref, nous étions 4 dans la salle pour cette unique séance de la journée et lorsque les lumières se sont éclairées à la fin de la projection, il y a eu un mouvement de flottement qui donnait l'impression que tous nous étions passés en mode "basse consommation d'énergie" devant ce film qui n'en demande pas beaucoup et que la remise en route était difficile.

La coté d’émeraude du coté de Veracruz ne m'aura pas submergé... grrr, caramba : encore raté :-//
.O.


Première :
¤ ¤ ¤
 
Studio / Ciné Live :
# # # #
.O.
Avec une trame principale classique, mais nourrie de péripéties annexes pleines d'humour, Aarón Fernandez propose un parcours initiatique vers la maturité, où les maladresses du personnage soulignent son innocence touchante. Un film d'ambiance, sans emphase, maîtrisé de bout en bout par un réalisateur particulièrement brillant pour raconter l'intime.
.O.

Ajouter un commentaire

Votre note :

0
1
2-
2
2+
3
4
Nom :
E-mail :
Votre site web :
Titre :
Commentaire :
:)   :)
:(   :(
:grr:   :grr:
?!?   ?!?
Veuillez recopier ce code (4 lettres) :

Retour Accueil