Nightcall

xxx
Affiche Night Call
xxx
 
Réalisateur :
  Dan GILROY
Acteurs :
  Jake Gyllenhaal, Rene Russo, Riz Ahmed, Bill Paxton, ...
     
Genre :
  Thriller
Durée :
  2 h 00
Date de sortie :
  26/11/2014
Titre original :
  Nightcrawler


 
Note "critique" :
  3.33
 Classement 2014
  10 / 181

Résumé :

.O

xx
.O
Chaque nuit, dans sa voiture, Lou capte les fréquences de la police de Los Angeles, en quête de faits divers et d'images chocs qu'il vend aux chaines de télévision avides de spectacle et de sang.
.O.

Xavier
@ @ @



.O.
27/11/2014
J'ai été vraiment surpris par le propos de ce film : l'affiche, le resumé, ... donnaient l'impression d'un gros blockbuster sans cervelle et, finalement, je suis tombé sur une histoire loin d'être idiote et si j'ai un peu tiqué sur la manière de parler du personnage principal (qui donne souvent l'impression de débiter des phrases vides de toute émotions), cela prend rapidement tout son sens et les pièce du puzzle s'emboitent parfaitement.

N'étant pas un gros consommateur de TV (et donc pas un aficionados des JT), je me suis par contre senti un peu trop extérieur aux implications des actions de ce personnages. La course à l'audience, la course au pouvoir, à la domination des autres ne me parle pas énormément mais les discours de management appliqués à la lettre, les relations entre l'acteur et la responsable de la chaine et l'absence d'émotion donnent à voir en chair et en os la manière dont "deep blue" aurait pu agir si on ne l'avait pas programmé uniquement pour venir à bout de Garry Kasparov mais simplement pour nourrir l'humain de ses plus bas instincts en ayant carte blanche sur la manière d'agir.

On mettra à l'honneur les courses poursuites en voitures qui sont ENFIN réalistes (ça ne dure pas 4 plombes, il n'y a pas 120 voitures et ça se termine... de manière inévitable), la manière de montrer Los Angeles avec de superbes lumières qui font contraster cette ville qui semble magnifique à l'écran (mon passage là-bas sur deux jours ne m'avait pas paru aussi sympathique :-p ) et qui contraste avec les "horreurs" que couvre le reporter de manière quasi continuelle.

J'ai repensé au film "Live !" passé totalement inaperçu en 2008 et qui m'avait bien remué. Dans mes souvenirs il était meilleur car interrogeant plus (mais de manière tout aussi indirecte) le spectateur sur ses attentes quand il regarde la télévision. Il n'empêche "Nightcrawler" (le titre américain du film bien meilleur que sa "traduction") mérite le détour si vous n'êtes pas trop sensible et pret à prendre une bonne bouffée de cynisme sans filtre.
.O.

Première :
¤ ¤ ¤
 
Studio / Ciné Live :
# # # #
.O.
Le fond compte ici autant que la forme, servie par la superbe lumière créée par Robert Elswit (Magnolia) mais aussi par la maîtrise de sa réalisation. Une habileté malheureusement moins flagrante dans la conduite du récit qui, dans sa dernière ligne droite, se fait trop didactique, en se mettant à dire trop fort ce qu'il montrait jusque-là si bien
.O.

Ajouter un commentaire

Votre note :

0
1
2-
2
2+
3
4
Nom :
E-mail :
Votre site web :
Titre :
Commentaire :
:)   :)
:(   :(
:grr:   :grr:
?!?   ?!?
Veuillez recopier ce code (4 lettres) :

Retour Accueil