National Gallery

xxx
xxx
 
Réalisateur :
  Frederick WISEMAN
Acteurs :
  ...
     
Genre :
  Documentaire
Durée :
  2 h 50
Date de sortie :
  08/10/2014
Titre original :
  National Gallery
 
Note "critique" :
  2,83
 Classement 2014
  75 / 181

Résumé :
.O

xx
.O
Voyage au coeur d'une institution londonienne, la National Gallery. Un passionant rendez-vous avec des chefs-d'oeuvres de la peinture et ceux qui veillent sur eux.
.O.

Xavier
@ @ (-)

.O.
30/10/2014
2014 année des documentaires au cinéma ? Alors que d’habitude je ne vois quasiment pas de documentaire au cinéma (on va dire qu’à part ceux de Michael Moore, je serais incapable d’en citer un de mémoire) j’ai découvert avec National Gallery mon troisième de l’année !

2 h 50 de projection dans une petite salle pourrit ? 3 personnes n’ont pas tenu la longueur mais malgré un début de torticolis, j’ai tenu vaillamment la distance. J'ai faillit m'endormir avant d'être captivé puis ennuyé puis captivé puis lassé puis...

Je n'aime pas dire ça mais ce documentaire n'a rien à faire au cinéma : "A la recherche de Vivian Meyer" avait un réel coté "film", les photos du "Sel de la terre" étaient magnifiques en grand écran mais, là, j'aurais préféré 12 séquences d'un quart d'heure pour découvrir toutes les facettes de la National Gallery que ce looooong documentaire qui n'a comme seule marque de fabrique pour le différencier des reportages tapageurs de TF1 que l’absence de commentaire censée nous laisser profiter de l'expertise plus ou moins captivante des uns et des autres.

En fait, ce qui m'a amusé c'est que les interventions les plus marquantes sont celles que l'on pourrait rapprocher des écologistes anti-zoo : le musée ne peut mettre en valeur correctement les œuvres puisqu'elles ont été réalisées in situ pour certaines et que cela était parfaitement pris en compte par l’artiste alors que le musée n'arrive pas à reproduire cela ! (au passage quand on dit ça, je ne vois pas pourquoi la scénographie de l'expo ne pourrait pas faire attention à ce genre de détails mais bon...). Bref, un musée est-il le meilleur endroit pour contempler ET comprendre des œuvres ?

J'ai trouvé ultra intéressant tous les passages sur la restauration des tableaux et la grande preuve d'humilité des "nouveaux restaurateurs" quant à la qualité de leur travail, je n'ai pas compris l'intérêt des passages dans les cours de dessins (ah si, un coup une femme nue, un coup un homme... surement pour la parité....) ou les interventions de la prof sont minimalistes, j'aurais aimé rester plus longtemps avec le directeur de cette institution que l'on voit dans deux trois réunions intéressantes bien qu'il manque pas mal de choses pour mieux comprendre tous les tenants et aboutissants, j'aurais aimé que la visite soit un peu plus cadrée au niveau des guides : en voulant en montrer plein, on a des débuts de théorie mais pas la fin…

Quel intérêt de parler de l'art "contre" les maths avec plusieurs vérités possibles dans l'art mais pas dans les maths ( ce qui est d'ailleurs discutable ) ? Quel intérêt de lancer comme ça que "la National Gallery s'est faite avec l'argent de l'esclavage" sans aller plus loin ? Comprendre dans quel cadre sont faites ces interventions (conférences, visites guidées, séminaires… ) aurait été une bonne chose.

Un montage montrant que tous les métiers qui interviennent dans la Gallery sont "liés" aurait eu un peu plus de sens à mon avis mais, là, on a des morceaux de bravoure des uns et des autres en mode "on lance des pastilles, à vous de les assembler" qui est assez désagréable.

Bref, j'ai plein de griefs contre ce film mais je ne connaissais pas la National Gallery donc j'ai apprécié cette première découverte... qu'il faudra que je poursuive un jour en live !
.O.


Première :
¤ ¤ ¤
 
Studio / Ciné Live :
# # # #
.O.
Son National Gallery (présenté à la Quinzaine des Réalisateur en 2014), devient passionnant, surtout lorsqu'il interroge indirectement la place du 7e art, et ses divers moyens d'expressions, face aux peintures de Velasquez, Ruben ou Rembrandt... La mise en abyme est troublante et le spectateur en ressort émerveillé, avec le sentiment d'avoir côtoyé, le temps d'une visite approfondie, l'âme de la National Gallery. Un documentaire à voir absolument.
.O.

Ajouter un commentaire

Votre note :

0
1
2-
2
2+
3
4
Nom :
E-mail :
Votre site web :
Titre :
Commentaire :
:)   :)
:(   :(
:grr:   :grr:
?!?   ?!?
Veuillez recopier ce code (4 lettres) :

Retour Accueil