Men, Women & Children

xxx
xxx
 
Réalisateur :
  Jason REITMAN
Acteurs :
  Ansel Elgort, Jennifer Garner, Adam Sandler, ...
     
Genre :
  Comédie dramatique
Durée :
  1 h 55
Date de sortie :
  10/12/2014
Titre original :
  Men, Women & Children
 
Note "critique" :
  1,33
 Classement 2014
  150 / 181

Résumé :
.O

xx
.O
Tim a délaissé son sport préféré, le football, au profit des jeux en ligne. Don, lui, a mis sa vie de couple et son quotidien de côté, fréquentant de plus en plus souvent des sites de rencontres sur internet. Drôle d'époque.
.O.

Xavier
@

.O.
14/12/2014
Dans le même genre de sujet j'avais beaucoup aimé "Don Jon" sortie il y a un an quasiment à la même période de l'année puisqu'il allait franchement dans sa démonstration appelant un chat un chat et ne détournant pas pudiquement la caméra à chaque évocation d'un slip ou d'une rencontre poussée entre deux personnages(utilisons l'euphémisme à l'américaine qui colle bien à ce film).

Le coup des SMS pour discuter qui apparaissent à l'écran ? pourquoi pas... les nombreuses apparitions de "mur facebook" qui nesont qu'à peine lisible me paraissent bien plus inutile et cette voix off qui nous raconte l'histoire puisque le scenario n'arrive pas à se suffire à lui-même m'a exaspéré.

Refléchir aux chamboulement qu'Internet a apporté dans la sexualité des gens est compréhensible : entre trouver dans l'armoire de ses parents des magazines pornographiques et tomber en une recherche google sur une encyclopédie de toutes les pratiques sexuelles possibles en deux clic change obligatoirement la donne. En bien ? en mal ? visiblement uniquement en mal pour les plus jeunes si on en juge par les situations proposées dans le films.

Pour l'adultère des parents, la position est plus mitigée mais Adam Sandler a du mal à remplir son rôle et la pluapart des adultes ont un rôle difficile à tenir car peu developpé : le mari abandonné (pourquoi ? comment), la femme qui ne laisse pas vivre sa fille, le couple qui se dit je t'aime mais n'a visiblement plus le "mojo" cher à Austin Power... tout cela est survolé alors que le film dur quasiment deux heures.

Pour les "enfants", la galerie est du même acabit avec un sportif qui prend soudainement conscience qu'il n'est qu'une particule das l'univers (là ? comme ça ? sans préavis ? ah oui...), la gamine anorexique (uniquement à cause des pubs et de la vision des gars du même age); etc... le catalogue est là mais n'a suscité aucun enthousiasme chez moi.

Bref, "génération internet" ? surement mais coté analyse, mister Reitman n'a pas la même facilité que pour les comédie et il n'arrive pas à garder son regard caustique qui avait si bien marché dans "Up in the air". Cliquez sur un autre film au moment de réserver votre place, vous ne raterez rien !
.O.

Première :
¤
 
Studio / Ciné Live :
# #
.O.
Artificiel et décevant de la part d'un Jason Reitman (Juno, In the air) en général plus inspiré.
.O.

Ajouter un commentaire

Votre note :

0
1
2-
2
2+
3
4
Nom :
E-mail :
Votre site web :
Titre :
Commentaire :
:)   :)
:(   :(
:grr:   :grr:
?!?   ?!?
Veuillez recopier ce code (4 lettres) :

Retour Accueil