Les poings contre les murs

xxx
xxx
 
Réalisateur :
  David MACKENZIE
Acteurs :
  Jack O'Connell (II), Rupert Friend, Ben Mendelsohn, ...
     
Genre :
  Drame
Durée :
  1 h 45
Date de sortie :
  04/06/2014
Titre original :
  Starred up
 
Note "critique" :
  2,83
 Classement 2014
  53 / 181

Résumé :
.O

xx
.O
Eric, un adolescent très violent, découvre un monde que normalement il ne devrait pas connaitre, celui de la prison. Il y retrouve son père auquel il devra se confronter.
.O.

Xavier
@ @

.O.
06/06/2014
Les films sur l’univers carcéral, cela me fait penser aux « polars de base » avec quasiment toujours les mêmes histoires, les mêmes figures imposées, etc…

« Les poings contre les murs » a eu du mal à faire mentir cette sensation avec ce jeune ultra violent qui pourrait discuter avec le « Bronson » de Nicolas Winding Refn. Son arrivée dans la prison est l’occasion d’une belle montée de tension puisqu’il possède tous les codes du comportement attendu et du moyen de le contourner ce qui donne l’occasion d’une belle montée en tension.

Malheureusement la situation la plus intéressante est aussi la plus farfelue : comment laisser cohabiter le père et le fils dans un espace où ils peuvent se rencontrer ? aller, on passera sur cette facilité puisque ce sont ces relations qui font tout le sel du film, le reste relevant du passage imposé exaspérant : la directrice « nouvelle », le gardien en chef qui a gravi les échelons tout en copinant un peu trop avec les détenus, le responsable du groupe de parole qui a eu une vie compliquée lui aussi, la hiérarchie dans les détenus, etc…

Bref, il y avait surement moyen d’être plus subtil mais cela aurait été moins spectaculaire et il n’y aurait pas eu toutes ces bastons ce qui aurait visiblement chagriné certains spectateurs (si j’en juge par les 5 gars qui étaient tout contents à la sortie de la séance en disant « ah, ça tape encore plus que dans « fight club », c’était cool »… on leur pardonnera, ils connaissent « fight club » mais quand même :-/). C’est dommage car la relation père/fils donne de très bons moments mais, là encore, le film n’assume pas son discours et la fin m’a laissé de marbre (puisque pour une fois je pourrais dire « c’était évident, ils sont concons de ne pas y avoir pensé avant ! »).

Aller, une petite moyenne pour ce film à moitié réussi… c’est honnête, non ? :-p
.O.


Première :
¤ ¤
 
Studio / Ciné Live :
# # # # (+)
.O.
Mackenzie sait faire vivre ce duo duel par la vitalité de sa mise en scène. Certes, il a beaucoup regardé Un prophète et s'inspire des cadrages d'Audiard. Mais il a su digérer cette influence pour signer un film qui laisse en permanence sur le qui-vive tant dans sa manière de gérer le suspense que dans sa façon de suggérer la violence plus que l'exposer sans filtre. Il confirme aussi son aisance dans la direction d'acteurs, en tête desquels Jack O'Connell qui crève l'écran en délinquant en quête de rédemption et symbolise cette intensité irriguant en permanence ce film tendu et poignant
.O.

Ajouter un commentaire

Votre note :

0
1
2-
2
2+
3
4
Nom :
E-mail :
Votre site web :
Titre :
Commentaire :
:)   :)
:(   :(
:grr:   :grr:
?!?   ?!?
Veuillez recopier ce code (4 lettres) :

Retour Accueil