Leçons d'harmonie

xxx
xxx
 
Réalisateur :
  Emir BAIGAZIN
Acteurs :
  Timur Aidarbekov, Aslan Anarbayev, Mukhtar Andassov, ...
     
Genre :
  Drame
Durée :
  1 h 55
Date de sortie :
  26/03/2014
Titre original :
  Uroki Garmonii
 
Note "critique" :
  2,33
 Classement 2014
  42 / 181

Résumé :
.O

xx
.O
Aslan habite chez sa grand-mère dans un petit village du Kazakhstan. Son collège est un lieu de corruption et de violence dans lequel Bolat, un jeune chef de gagng, fait règner la terreur et le martyrise.
.O.

Xavier
@ @

.O.
04/04/2014
« Blackbird », « Leçon d’harmonie », « Suneung »… Canada, Kazakhstan, Corée … le harcèlement à l’école semble à la mode de par le monde avec ces 3 films qui nous proposent trois systèmes scolaires, trois environnements radicalement différents et pourtant trois situations quasiment identiques avec un garçon qui devient le souffre-douleur d’une classe et se retrouve en marge, pris dans une nasse dont il est quasi impossible de s’extirper.

Le sujet est toujours délicat et « Blackbird » l’avait traité avec réussite l’année dernière. Ces « Leçons d’harmonie » arrivent après et souffrent de la comparaison : si l’univers est bien différent (manger juste avant le film n’était peut-être pas très judicieux quand on voit la scène d’ouverture :-p ) avec un milieu plus rural, la réalité est la même avec un groupe qui se ligue contre une personne.

Les mésaventures du jeune Aslan sont incorporées dans un « tout » plus grand : chacun est sous la coupe d’un autre et aucun n’est vraiment libre. Métaphore d’une société corrompue ? Peut-être… en attendant l’arrivée de la police, qui ne verra pas son image redorée par un long métrage l'incluant dans son action, brouille un peu les cartes. L’autorité n’est pas la bouée de sauvetage attendue et le doute s’immisce enfin dans notre esprit.

Cette dernière partie, qui s’éloigne le plus de « Blackbird » en nous mettant dans une position plus inconfortable, est la plus convaincante : coupable ou non ? Difficile de répondre et lorsque la réponse est donnée, on s’en veut d’être passé à côté de l’évidence.

Bref, ces « leçons d’harmonie » ont le désavantage d’arriver en seconde position mais son environnement assez rarement présenté au cinéma, ses acteurs (le gamin ne parle pas beaucoup mais passe bien les émotions) et sa fin permettent de rattraper un film mal embarqué. Évidemment, mieux vaut ne pas avoir des idées noires avant de voir ce film qui est loin d’être guilleret mais si cela ne vous dérange pas, vous devriez avoir une bonne surprise.
.O.


Première :
¤ ¤ ¤
 
Studio / Ciné Live :
# #
.O.
(...) Le réalisateur a du talent, mais son esthétique finit par créer une distance avec un sujet audacieusement traité aux abords de l'étrange. Trop bête.
.O.

Ajouter un commentaire

Votre note :

0
1
2-
2
2+
3
4
Nom :
E-mail :
Votre site web :
Titre :
Commentaire :
:)   :)
:(   :(
:grr:   :grr:
?!?   ?!?
Veuillez recopier ce code (4 lettres) :

Retour Accueil