Le rôle de ma vie

xxx
xxx
 
Réalisateur :
  Zach BRAFF
Acteurs :
  Zach Braff, Kate Hudson, Mandy Patinkin, ...
     
Genre :
  Comédie dramatique
Durée :
  1 h 45
Date de sortie :
  13/08/2014
Titre original :
  Wish I was here
 
Note "critique" :
  2,66
 Classement 2014
  55 / 181

Résumé :
.O

xx
.O
Los Angeles. Acteur, Aldan Bloom ne veut pas voir que son dernier rôle remonte à plus longtemps qu'il ne le pense et s'entête dans son rêve en faisant vivre sa femme et ses deux enfants dans d'importantes difficultés financières. Mais son père, atteint d'un cancer ne peut pus payer l'école de ses deux petits-enfants.
.O.

Xavier
@ @

.O.
27/08/2014
Sinon, hier soir en mode soirée cousinous j'ai vu "le rôle de sa vie" que je n'avais absolument pas prévu de voir et dont je ne connaissais pas le résumé avant de rentrer dans la salle :-p

Le résultat est bancal avec une première partie qui dézingue à tout va pendant 40 minutes réjouissantes quoique parfois facile : les petits sont bons (le gamin et sa perceuse valent son pesant de cacahuètes !) et les parents assurent en mode "désenchanté" avec une bonne dose d'humour.

Malheureusement, on sent qu'il ne faut pas trop heurter la morale et le film devient larmoyant ET ultra attendu dès que le personnage principal doit enfiler les habits de bon père de famille, bon frangin, bon fiston et réunir la cellule familiale pour les adieux au papa (avec TOUS les clichés habituels, le film commençant par une voix off qui l'amorce mais, oh surprise, finira aussi quasiment le film... la retraite dans le désert avec paysages magiques et marshmallow cuit au feu... la petite de 13 ans qui raisonne son oncle de 35 ans sur le mode "aller fait le pour moi"... etc etc etc Sad ).

L’overdose de sucre est maximale et l'on ne doute pas une seule seconde de l'issue de l'histoire ce qui rend le film long, voir très long bien avant que l'heure de jeu ne soit passée !

Lorsque la seconde moitié d'un film n'est pas au niveau, l'impression qui persiste est en général plus que mitigée... si l'on considère que seul le premier tiers du film est vraiment bon, on se dit que la moyenne va être difficile à atteindre. Aller, on va dire un tout petit 10, juste pour le môme qui, lui, est constant du début à la fin :D
.O.


Première :
¤ ¤
 
Studio / Ciné Live :
# # # #
.O.
Une caméra rêveuse qui cherche à enchanter le quotidien dans ses heures les plus sombres, c'est désormais la signature de Zach Braff. Standing ovation au dernier Festival de Sundance, son Rôle de ma vie met un peu de côté la jolie créativité dont il avait fait preuve dans la mise en scène de Garden State.

De ce petit miracle d'apesanteur qu'était son premier film, il conserve le besoin de creuser la perte forcée des racines. (...) On lui pardonne de succomber, par instants, au péché de démonstration, tant il n'est pas une scène de son film qui ne soit touché par la grâce d'un plan, la fragilité de personnages décalés campés par une galerie de comédiens en osmose avec son cinéma.

D'introspection en remises en question, de gentille moquerie de l'enseignement judaïque en moments de partage transgénérationnels, il parvient à traiter son sujet en profondeur, sans jamais se laisser déborder par un pathos trop lourd. Son regard, éclairé, est définitivement tourné du côté de la vie. Toujours.
.O.


Ajouter un commentaire

Votre note :

0
1
2-
2
2+
3
4
Nom :
E-mail :
Votre site web :
Titre :
Commentaire :
:)   :)
:(   :(
:grr:   :grr:
?!?   ?!?
Veuillez recopier ce code (4 lettres) :

Retour Accueil