L'incomprise

xxx
xxx
 
Réalisateur :
  Asia ARGENTO
Acteurs :
  Giulia Salerno, Charlotte Gainsbourg, Gabriel Garko, ...
     
Genre :
  Drame
Durée :
  1 h 45
Date de sortie :
  26/11/2014
Titre original :
  Incompreso
 
Note "critique" :
  2,33
 Classement 2014
  138 / 181

Résumé :
.O

xx
.O
Rome. Aria a neuf ans et vit la violente séparation de ses parents, tous deux artistes. Entre leurs disputes et ses demi-soeurs qui l'excluent, ballotée d'un appartement à l'autre, Ari erre dans la ville avec son petit sac à dos et son chat noir.
.O.

Xavier
@

.O.
06/12/2014
Voici un film dont l’interprète principale est parfaite mais dont l'histoire m'a profondément ennuyée. Oui la petite est "incomprise", c'est écrit dans le titre et les dix premières minutes posent la situation à force de traits tous plus gros les uns que les autres.

Avoir un nombre de frère et soeur impair c'est compliqué (mais perso ça ne m'a pas traumatisé :-p ) et des enfants issues de plusieurs unions surement pas facile à vivre mais... la caricature du père (et ses superstitions), celle de la mère (elles aussi artiste et donc (?) égocentrique), celles des copains d'école (le classique blondinet ténébreux et le souffre douleur amoureux de l'héroïne), les multiples transferts de la gamine d'un parent à l'autre avec à chaque fois cette image "tortue" où elle trimballe affaires et sacs alors qu'elle n'a pas 10 ans... non, vraiment j'ai eu l'impression de tourner en rond au bout d'une demi-heure, les sœurs n'ayant pas plus de subtilités que leurs parents.

Bref, cette plongée au cœur de la vie de cette gamine est soit trop courte (autant voir ce que ces divers ressentis donnent à plusieurs âges) soit trop longue (car là on voit moins d'une année de sa vie en 1H45) mais quoiqu'il en soit je suis resté au bord de la route (serait-ce la fameuse malédiction du film italien que j'évoquais à propos des "opportunistes" ???)
.O.


Première :
¤ ¤
 
Studio / Ciné Live :
# # # #
.O.
La réalisatrice place son héroïne dans des situations rudes mais jamais glauques. En fait, elle réussit à filmer à hauteur d'enfant dans un univers punk où on appelle un chat, un chat ; des injures, des injures ; et des coups, des coups. Asia Argento ose tout (y compris un titre clin d'oeil au chef-d'oeuvre de Luigi Comencini) et si L'incomprise semble parfois partir dans tous les sens, on y sent en permanence la patte d'une authentique cinéaste.
.O.

Ajouter un commentaire

Votre note :

0
1
2-
2
2+
3
4
Nom :
E-mail :
Votre site web :
Titre :
Commentaire :
:)   :)
:(   :(
:grr:   :grr:
?!?   ?!?
Veuillez recopier ce code (4 lettres) :

Retour Accueil