Joe

xxx
xxx
 
Réalisateur :
  David Gordon GREEN
Acteurs :
  Nicolas Cage, Tye Sheridan, Adriene Mishler, ...
     
Genre :
  Drame
Durée :
  1 h 55
Date de sortie :
  30/04/2014
Titre original :
  Joe
 
Note "critique" :
  2,16
 Classement 2014
  113 / 181

Résumé :
.O

xx
.O
Dans une petite ville du texas, Joe Ransom, un ancien prisonnier, tente d'oublier son passé en menant une vie simple, travaillant dans l'abbatage de bosi. Un jour, un gamin de 15 ans débarque dans sa vie et veut intégrer l'équipe que Joe dirige en pleine forêt.
.O.

Xavier
@

.O.
08/05/2014
Je ne comprends pas ce qui a pu susciter l'enthousiasme dans ce film... Nicolas Cage n'est pas extraordinaire, le gamin non plus, l'histoire aurait pu être forte mais les éclairs de violence n'apportent pas grand-chose. En fait, pendant tout le film j’ai pensé au lumineux "Mud, sur les rives du Mississipi" et j’ai découvert après que le gamin du film était déjà celui qui jouait dans ce dernier.

L’impression de déjà vu ne venait pas de là (vous savez que je suis loin d’être physionomiste :-p) et cette histoire d’adolescent qui grandit au contact d’une société qui use et abuse de la violence sans aucune réflexion (ce qui nous est clairement exposé lorsqu’il est évoqué le conflit entre les deux gars qui ne savent plus l’origine des premiers coups mais qui continuent à se répondre) mais va trouver un homme capable de remplacer la figure paternelle qui a déjà abandonné l’affaire depuis longtemps m’a paru ultra artificielle.

Bref, cette pâle copie m’a laissé complètement indifférent et le parallèle entre le poison que l’on transmet aux arbres et celui qui gangrène les hommes bien peu subtils. Du coup, je vous recommande de piocher dans les vidéos pour voir « Mud » qui a terminé premier de mon classement 2013 plutôt que celui-ci qui est déjà dépassé par des dizaines de films cette année alors même que le premier semestre n’est pas bouclé !
.O.


Première :
¤ ¤ ¤
 
Studio / Ciné Live :
# # (+)
.O.
Cage brille par sa sobriété puissante dans cette histoire de rédemption, un peu scolaire pour séduire totalement. Sans doute aussi car la présence de Tye Sheridan renvoie à Mud, qui racontait cette même Amérique avec un supplément d'âme et de poésie. La rigueur de la mise en scène est aussi son talon d'Achille, renforçant une impression de classicisme.
.O.

Ajouter un commentaire

Votre note :

0
1
2-
2
2+
3
4
Nom :
E-mail :
Votre site web :
Titre :
Commentaire :
:)   :)
:(   :(
:grr:   :grr:
?!?   ?!?
Veuillez recopier ce code (4 lettres) :

Retour Accueil