Her

xxx
xxx
 
Réalisateur :
  Spike JONZE
Acteurs :
  Joaquin Phoenix, Scarlett Johansson, Amy Adams, ...
     
Genre :
  Science-Fiction
Durée :
  2 h 05
Date de sortie :
  19/03/2014
Titre original :
  Her
 
Note "critique" :
  2,66
 Classement 2014
  104 / 181

Résumé :
.O

xx
.O
Los angeles dans un futur proche. Theodore Twombly, fragilisé par une éprouvante séparation, achète un programme informatique dernier cri capable de s'adapter à la vie de son utilisateur.
.O.

Xavier
@

.O.
02/04/2014
Ce film a obtenu l'oscar du meilleur scénario et Spike Jonze est habitué des films qui savent se démarquer de la masse mais... il livre cette fois un superbe somnifère qui a réussit à faire ronfler suffisamment fort un de mes voisins pour qu'on l'entende dans toute la salle !

Un joli casting (quoique, le sieur Phoenix ne me fait pas rêver), une idée originale et... plus rien. Le coup de la panne version Jonze est d'autant plus rageant que le potentiel était là et que le film est convaincant lorsqu'il parle de la difficulté de tourner la page après une histoire d'amour.

Pour le reste, j'ai souvent pensé à "La stratégie Ender" (et plus généralement au cycle complet) ou la question de la relation privilégiée entre une entité virtuelle et un humain est largement traitée et de manière bien plus subtile. De fait le personnage le plus intéressant du film est bien cette identité virtuelle alors qu'à côté les personnages "réels" se révèlent clichés et gnangnan.

On pourra également s’interroger sur le peu d'intérêt que montrent les scénaristes sur l'origine de cet identité virtuelle, sur les personnes qui l'ont conçu et sur les conséquences d'une création qui serait trop parfaite (quid du taux de natalité ? quid de l'évolution d'une espèce qui ne penserait qu'à son contentement virtuel ce qui, potentiellement, l'amènerait à stopper son évolution). A la place on a la peinture qu'un couple bêta qui bat de l'aile dès le départ et une morale à deux balles que l'on voit venir dès les premiers plans du film comme dans les vulgaires comédies romantiques ou Bob et Samantha se croisent et qu'on voit comme le nez au milieu de la figure que les deux auraient du être ensemble mais qu'ils ne le sont pas... m'enfin...

Finalement c'est bien reposé (j'ai du piquer du nez deux trois fois si j'en juge par mes sursauts lorsque je me sentait partir) mais surtout très déçu que je suis sorti de la salle de ciné... grrrr... je n'ai pas eu beaucoup de temps pour aller au ciné ces derniers temps et ce film était vraiment marqué d'une croix mode "j'ai envie de l'aimer" plus que "j'en attends surement trop" et malgré ça il ne remplit pas sa part du contrat : pas content !!!!   :-(
.O.

Première :
¤ ¤ ¤
 
Studio / Ciné Live :
# # # #
.O.
Her est une berceuse dans laquelle s'éteignent sans bruit les derniers vestiges du contact humain. (...) Scarlett Johansson s'épanouit dans un rôle virtuel et virtuose. Son meilleur, et de loin. (...) Dans Her, on se love dans la chaleur de sa voix comme dans les bras de l'être aimé, à l'affût de la moindre oscillation du timbre, d'un souffle perdu ou d'une hésitation qui en dirait plus que les mots. En même temps que Joaquin Phoenix, c'est tout le public qu'elle vient d'envoûter... et de condamner du même coup. Car, lorsque Her s'achève, c'est le manque d'elle qui commence à vous dévorer.
.O.

Ajouter un commentaire

Votre note :

0
1
2-
2
2+
3
4
Nom :
E-mail :
Votre site web :
Titre :
Commentaire :
:)   :)
:(   :(
:grr:   :grr:
?!?   ?!?
Veuillez recopier ce code (4 lettres) :

Retour Accueil