A la recherche de Vivian Maier

xxx
xxx
 
Réalisateur :
  Charlie SISKEL et John MALOOF
Acteurs :
  Vivian Maier, John Maloof, Mary Ellen Mark, ...
     
Genre :
  Documentaire
Durée :
  1 h 30
Date de sortie :
  02/07/2014
Titre original :
  Finding Vivian Maier
 
Note "critique" :
  3,00
 Classement 2014
  6 / 181

Résumé :
.O

xx
.O
Née à New-York d'une mère française, Vivian Maier a, tout au long de son existence, pris des photos, des dizaines de milliers de photos, sans jamais les montrer à personne, continuant tranquillement sa vie professionnelle de nounou.
.O.

Xavier
@ @ @

.O.
24/07/2014
De retour sur Paris et je viens de me faire une petite brochette de 5 films... et le premier a dépassé LARGEMENT les autres et il déboulera dans mon top5 de l'année et je dois remercier LouisBarthas pour avoir commencé sa critique par ces quelques mots : "Extraordinaire, bouleversant est le documentaire "A la Recherche de Vivian Maier" (Charlie Siskel et John Maloof, USA, 2013)"

Comme souvent lorsqu'un contributeur de ce forum "s'enflamme", je m'arrête illico de lire sa critique si je compte voir le film pour ne pas trop me laisser influencer (j'avais fait ça pour "Palerme" récemment et aussi pour "des chevaux et des hommes"). En attendant, je n'ai pas encore lu le détail de ce qu'a dit LouisBarthas mais j'ai été littéralement emporté par ce documentaire.

Il faut dire que j'aime faire des photos bien que, comme pour le cinéma, je me sois formé en jouant le nombre plus que la théorie : le numérique m'a bien aidé (et la fonction "rafale" avant que j'aie un véritable appareil Reflex) et j'ai déjà pris plusieurs dizaines de milliers de clichés que je trie ensuite et garde soigneusement sur plusieurs disques durs. Que ce soit mes voyages aux 4 coins du monde ou mes après-midi avec mes petits neveux, que ce soit un rassemblement de famille ou une compétition de sport j'aime prendre des clichés et capturer ces souvenirs que je partage grâce aux albums photos ou les albums en ligne... j'aurai donc tendance à bien comprendre cette femme qui a pris plus de 120 000 clichés à l'époque de l'argentique (ce qui représente 3 333 pellicules de 36 poses mais, si l'on considère qu'elle l'a acheté en 1951, cela ne fait que 66 par ans soit 5 par mois ce qui est raisonnable :o) ). Bref, je me sens proche de ce personnage dans sa frénésie de photos bien qu'a priori je sois très loin de son niveau technique !) 

Enfin, on n'est pas là pour parler de moi mais ce documentaire a vraiment été pensé comme un film avec différentes intrigues, des rebondissements et des personnages récurrents. C'est une de ses forces alors que son démarrage m'a fait craindre l'hagiographie de la photographe ou la mise en valeur uniquement du travail effectué par celui qui l'a découvert... heureusement, très vite, le nombre de questions qui sont soulevées est impressionnant et chaque quart d'heure de ce film pourrait servir de base de départ à un film entier (et surement à des soirées de discussions ultras intéressantes) : pourquoi photographiait-elle autant de choses ? Pourquoi ces clichés n'ont pas été développés ? que cherche finalement le photographe en règle générale quand il passe son temps derrière l'objectif ? a faire du beau travail ? à témoigner de son époque ? à mettre en image ses "combats" ?? Qu'est-ce qui fait qu'aujourd'hui le milieu de la photographie s'écharpe sur son cas ? ses photos sont-elles vraiment remarquables ? et dans ce cas, qu'est-ce réellement qu'une photo remarquable ? Faut il un pourcentage de clichés extraordinaire dans la masse laissée pour obtenir ce titre ? peut-on "innover" dans un art aussi "commun" (il est plus facile de faire des photos qu'un film par exemple et au final, le nombre de clichés pris doit être bien plus important que le nombre de livres écrits ou de tableaux peints...) ? Bref, tout ce qui tourne autour de l'art mériterait des dizaines de développements...

Le film ne se contente pas de cela et s'intéresse à Vivian Maier en tant que femme. L'l'apport de nombreuses personnes l'ayant côtoyé donne un portrait en kaléidoscope assez saisissant puisque quasiment toutes les personnes donnent à voir une image différente de Viv, Vivivian, madame Maier, etc.... elle ne paraissait pas commode, solitaire et revêche mais elle passait son temps à prendre des photos des autres et donc à les mettre en valeur. Drôle de paradoxe abordé lui aussi dans le film qui aboutit à la réplique qui pour moi caractérise le mieux ce long métrage : "l'oeuvre de Vivian Maier ne m'impressionne pas, mais le personnage beaucoup plus" !

J'ai l'impression d'oublier de nombreuses choses dans ma critique mais le film brasse tellement de thèmes que c'est inévitable... en attendant je vous le recommande et je pense que les fanatiques de photos comme les réfractaires à cet art trouveront leur bonheur dans cette heure et demie de très haute tenue :o)

P.S. : tiens, je viens de me rappeler d'une chose... si vous n'avez pas lu le resumé du Pariscope, peut-etre que comme moi vous aimerez beaucoup le passage sur les origines de madame Maier et ce prof qui assure quelque chose que tout le monde met en doute. Je vous laisse vous faire votre opinion mais la chute est, là encore, source de belles discussions sur la théorie et la pratique.
.O.

Première :
¤ ¤ ¤
 
Studio / Ciné Live :
# # #
.O.
Ce documentaire dévoile autant l'obsession de son réalisateur que le sujet de cette obsession.
.O.

Ajouter un commentaire

Votre note :

0
1
2-
2
2+
3
4
Nom :
E-mail :
Votre site web :
Titre :
Commentaire :
:)   :)
:(   :(
:grr:   :grr:
?!?   ?!?
Veuillez recopier ce code (4 lettres) :

Retour Accueil