A Most Violent Year

xxx
xxx
 
Réalisateur :
  J. C. Chandor
Acteurs :
  Oscar Isaac, Jessica Chastain, Albert Brooks, ...
     
Genre :
  Drame
Durée :
  1 h 50
Date de sortie :
  31/12/2014
Titre original :
  A Most Violent Year
 
Note "critique" :
  2,66
 Classement 2014
  64 / 181

Résumé :
.O

xx
.O
En 1981, New-York vit l'année la plus violente de son histoire depuis des décennies. Abel Morales, fils d'immigrés à la tête d'une société de transport dans l'industrie du pétrole, doit faire face à la corruption qui règne dans son métier.
.O.

Xavier
@ @

.O.
04/01/2015
Peut-on réussir en étant parfaitement intègre ? la question mérite d'être posée et le film semble constamment nous dire que c'est peine perdue. Un constat amère que je ne serais pas loin de partager mais qui peine à franchement convaincre malgré une musique enveloppante de Alex Ebert (qui avait déjà fait celle de "All is Lost" qui m'avait tapé dans l'oreille :o) ) et un jeu d'acteur qui m'a réconcilié avec Oscar Isaac (bien que sa foulée de footing me paraisse bien suspecte ou alors il devrait se lancer dans une carrière d'athlé !).

Vivre et Laisser Mourir... c'était un titre de James Bond ? ça ressemble un peu à l'histoire de ce gars qui veut réussir sans se salir les mains mais qui se retrouve en position délicate puisque attaqué de toute part : par ses ennemis du secteur (ce qu'on peut comprendre quoique... s'il est plus cher et qu'il intimide personne, comment peut-il marcher sur leurs plates-bandes ?), par le procureur, par sa propre femme qui semble n'attendre qu'un mot de lui pour prévenir son père et le rancarder sur le meilleur moyen de se faire respeter de manière légale ou non.

Bref, quelle est la meilleure défense quand on est attaqué ? faire confiance à la justice semble voué à l'échec, répondreen utilisant les stratégies de ses adevrsaires serait aussi condamnable et condamné donc que reste-t-il réellement ? Si le scénario répondait à cette question il serait brillant mais bien évidemment il tire à coté... plutôt que de faire fonctionner l'intelligence de son héros, il nous sort une course poursuite improbable, plutôt que de trouver des parades légales il part dans des directions qui ne m'ont pas convaincues alors que le début du film annonçait de belles promesses.

L'histoire "miroir" avec le jeune employé ne m'a pas paru des plus subtile et particulièrement sa fin qui est très maladroite. Là encore, il y avait mieux à faire surtout que la base (cet employé, c'est lui il y a quelques années... aurait-il agit de la même manière ?) était là. Le rôle de sa femme méritait aussi d'être développé, celui du procureur également... finalement on se demande à quoi ont servit les 2h00 du film car trop de thèmes sont évoqués de manière superficielle.

Bref, "A most violent year" n'est pas un mauvais film mais il me semble beaucoup trop inabouti pour venir chambouler mon top 20 de l'année 2014.
.O.

Première :
¤ ¤ ¤
 
Studio / Ciné Live :
# # #
.O.
(...) ce qui aurait pu être un film à la Sidney Lumet vire maladroitement à la leçon de morale. 

.O.

Ajouter un commentaire

Votre note :

0
1
2-
2
2+
3
4
Nom :
E-mail :
Votre site web :
Titre :
Commentaire :
:)   :)
:(   :(
:grr:   :grr:
?!?   ?!?
Veuillez recopier ce code (4 lettres) :

Retour Accueil